Vous recherchez...

Interview : Professeur de Lettres étudiante

Professeur de Lettres étudiante

Société: Paris IV, la Sorbonne

Quel cursus scolaire as-tu suivi ?

J'ai passé un Bac Littéraire, que j'ai obtenu avec une mention bien. Ensuite, je me suis inscrite à l'université de la Sorbonne, où j'ai d'abord fait un DEUG, puis une licence de Lettres Modernes, que je viens d'obtenir.

Comment s'organisaient tes cours cette année ?

Comme dans une Fac normale… On a des cours magistraux et des TD. En fait, on a huit unités d'enseignement réparties sur les deux semestres (quatre par semestre). On a des cours de grammaire française, latin, langues vivantes ou encore littérature française, etc.

Pourquoi as-tu choisi cette filière ?

Depuis que j'ai appris à lire, je dévore tous les bouquins qui me tombent sous la main. Je peux lire jusqu'à trois livres par semaine. Je suis une passionnée de littérature. En fait, j'envisage de devenir professeur de français, en lycée ou en collège. Pour cela, je pense passer mon CAPES, l'année prochaine.

Mais as-tu déjà fait des stages qui auraient pu te donner une idée de ce qu'est le métier d'enseignant ?

Non, aucun. Il n'y a pas de stages prévus dans le cursus. En fait, ils s'effectuent une fois qu'on a obtenu le CAPES, pendant l'année de titularisation. C'est un peu dommage, car avant cela, on ne sait pas trop où l'on s'aventure, on ne sait pas comment ça se passe dans une classe, hormis, les souvenirs qu'on en a lorsqu'on se trouvait du côté des élèves. Et il se peut qu'une fois le CAPES en poche, on se rende compte qu'on n'est pas fait pour ça… Résultat, 4 ans d'études pour rien.

Dans quel type d'établissement aimerais-tu te trouver en poste ?

En lycée. Si possible, pas un qui soit trop difficile, mais bon, on ne choisit pas. En lycée, on a en face de soi des élèves plus mûrs et souvent plus intéressés par ce qu'on leur raconte. Ils sont plus aptes à tenir un dialogue littéraire, à débattre et à comprendre ce que veut faire passer un auteur. En plus, à partir de la première, il y a les classes de L. Les élèves ont fait le choix de la filière et donc, c'est qu'ils aiment ce qu'ils font. Ainsi, ils sont censés être plus motivés, voire même passionnés.

Quelles sont, à tes yeux, les qualités requises pour cette profession ?

Pour la littérature, il faut, bien sûr, aimer lire, avoir une culture du livre. Il faut une certaine ouverture d'esprit pour comprendre les messages des auteurs. On dit aussi que les littéraires sont souvent lunatiques : personnellement, je pense que ça peut être une qualité de ne pas toujours être cartésien et de parfois laisser s'exprimer son imaginaire.
Sinon, pour enseigner, je citerais, l'écoute, la pédagogie et la diplomatie, savoir s'adapter aux situations et au public. Il faut respecter les élèves, être patient, mais avoir une certaine autorité, pour ne pas se faire marcher sur les pieds.

Et pour finir, as-tu quelques conseils pour ceux qui aimeraient suivre un parcours similaire au tien ?

D'une part, je pense qu'il est nécessaire de disposer des qualités que je vous ai citées ou, en tous cas, de faire de son mieux pour essayer de les acquérir. Ensuite, lire énormément et tous les genres… même si parfois c'est dur de s'y mettre. Il se peut que l'intérêt pour l'ouvrage vienne au fur et à mesure de la lecture. Enfin, je leur conseillerais de ne pas faire ça uniquement pour devenir fonctionnaire, pour la sécurité de l'emploi. Un professeur, quelle que soit sa matière, a pour mission d'enseigner. Et, si on ne le fait pas parce qu'on aime ça, on devient rapidement un mauvais prof. C'est mon avis. Si vous faites ces études pour être sûr de travailler après, autant choisir une autre administration que l'Education nationale. Il ne faut jamais oublier que l'avenir des élèves dépend de nous et que la façon dont on va exercer ce métier peut avoir des incidences graves si on fait n'importe quoi.
P.E.M.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation