Vous recherchez...

Interview : Aide maternelle

Aide maternelle

Gaëlle Raimann (23 ans)

Société: Lambres-Lez-Douai

Quel est votre parcours scolaire ?

Après un Baccalauréat Littéraire, j'ai fait un an de fac d'anglais, mais je me suis vite aperçu que cela ne correspondait pas à mes attentes, c'est pourquoi je me suis réorientée vers un CAP Petite Enfance par correspondance que j'ai terminé en juin dernier.

Avez-vous effectué des stages durant votre formation ?

Oui, sur les deux ans que dure le CAP, nous avions douze semaines de stages en crèche à répartir.

Et depuis l'obtention de votre diplôme que faites-vous ?

Il y a très peu de place en crèche pour les aides maternelle, c'est pourquoi j'alterne les gardes et les remplacements en crèche depuis un an.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

J'aime être en contact avec les enfants, les éduquer, les éveiller et les aider à grandir. De plus, les crèches ont l'avantage d'être structurées, on dispose de moyens et de personnels.

Comment se déroule la journée d'une aide maternelle ?

A l'image des auxiliaires maternelles, on accueille les parents et les enfants puis on propose des activités aux enfants, on les fait manger, on les nettoie, etc.

Y a-t-il des inconvénients à l'exercice de cette profession ?

Parfois, nous devons faire face à manque cruel de personnel par rapport au nombre d'enfants.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières durant votre carrière ?

Il est très difficile de trouver une place fixe, car les gens recherchent des personnes plus diplômées.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ?

De la patience, il faut savoir prendre le temps d'expliquer les choses aux enfants, il faut également beaucoup de bonne humeur et d'imagination.

Auriez-vous un conseil à donner à quelqu'un qui désirerait en faire son métier ?

Je pense que le mieux serait de devenir auxiliaire, je lui dirais également de ne pas se décourager, les études ce n'est pas évident mais après c'est que du bonheur.
AT05/07/2010

Voir aussi

Offres de formation