Annuler

Interview : [BFM Grand Lille / L4M] ANFA Hauts-de-France : "L’objectif est de susciter des vocations"

04 février

Du 30 janvier au 6 février, l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA) organise la Semaine des Services de l’Automobile et de la Mobilité. Lauren Pichard, responsable territoriale Hauts-de-France de l’ANFA nous présente cette opération.

[BFM Grand Lille / L4M] ANFA Hauts-de-France : L’objectif est de susciter des vocations

Du 30 janvier au 6 février, l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA) organise la Semaine des Services de l’Automobile et de la Mobilité. Lauren Pichard, responsable territoriale Hauts-de-France de l’ANFA nous présente cette opération lors de l’émission « C’Votre Emploi » du mercredi 3 février sur BFM Grand Lille, et répond aux questions de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) et de Thibaud Cottin (L4M).

La région Hauts-de-France compte 6 600 jeunes en formation dans la filière des services de l’automobile, mais c’est encore insuffisant pour répondre aux besoins en recrutement des entreprises locales. D’où la nécessité d’organiser une action pour mettre en lumière ces débouchés. « La Semaine des Services de l’Automobile et la Mobilité, c’est une grande manifestation nationale, qui a pour but de promouvoir les métiers et les formations de la branche. Ce sont 100 métiers qui concernent la vie du véhicule, dès la sortie de la production jusqu’à son démantèlement, » détaille Lauren Pichard. « L’objectif est de susciter des vocations autour de tous les événements que l’on peut organiser et de favoriser l’échange entre le centre de formation, l’entreprise et le jeune et ses parents ».

Cette année, contexte sanitaire oblige, la plupart des événements, organisés dans le cadre de cette semaine, se déroulent en virtuel. Le programme complet des webinars et autres rencontres disséminées sur toute la région est à retrouver sur le site www.semaine-services-auto.com.

« Ces temps d’échange permettent d’avoir une première approche du métier, les établissements ont travaillé pour réaliser des vidéos, vraiment pratiques, orientées métiers pour montrer les gestes », poursuit-elle. C’est une nécessité de maintenir l’opération car les débouchés sont nombreux et les profils recherchés par les entreprises de plus en plus rares. « Au niveau des Hauts-de-France, on recrute sur la maintenance et la réparation de l’automobile, les carrossiers/peintres sont très recherchés également, du fait de la population vieillissante dans les ateliers. Enfin, les métiers des véhicules anciens et historiques sont désormais accessibles par le biais d’une nouvelle formation ».

Malgré une image très masculine, les métiers de l’automobile attirent les candidates et sont de plus en plus ouverts aux femmes. La reconversion professionnelle est également possible et les formations sont accessibles à des publics plus âgés, qui souhaitent développer leurs compétences et faire de leur passion leur métier au quotidien.

Retrouvez ici l’ensemble de l’interview :

[BFM Grand Lille / L4M] ANFA Hauts-de-France : "L’objectif est de susciter des vocations"