Annuler

Interview : Maquilleuse professionnelle

27 mai
Faire sortir la beauté qu’il y a en nous c’est le travail de Séverine, maquilleuse...
Maquilleuse professionnelle

Faire sortir la beauté qu’il y a en nous c’est le travail de Séverine, maquilleuse professionnelle depuis 11 ans. C’est avec passion qu’elle nous parle de son métier.

Pouvez-vous vous présenter ? 

Je m'appelle Séverine, j'ai 33 ans, célibataire, sans enfant, et je suis maquilleuse/coiffeuse/manucure depuis maintenant 11 ans.

Quel a été votre parcours ?

Après le bac, j'ai d'abord fait un Cap esthétique à l'école De Luca à Lille, en 2004. J'ai ensuite travaillé 1 an dans une entreprise qui n'avait aucun lien avec la beauté pour pouvoir financer l'école de maquillage que je souhaitais faire. Puis en 2006, je suis allée à l’école de Maquillage Acte Académie pour une formation de 9 mois. A l’époque c’était la seule formule possible, maintenant il y a des masters en 2 ans.

Pourquoi avoir choisi ce métier ? 

Je n’ai pas choisi ce métier par hasard, mais un peu sur un « déclic ». J'ai toujours aimé la beauté, le maquillage, les soins... en seconde, je voulais être journaliste. Puis un jour en première, j'étais au CDI et feuilletais un document, je suis tombée sur un article parlant du métier de maquilleur professionnel, et là je me suis dit : C'est ce que je veux faire !

Quelles sont les difficultés du métier ?

Le plus difficile dans ce métier est sans doute de se faire un chemin, une place. C'est un milieu où il n’y a quasi que le réseau qui fonctionne et qui fait qu'on est sur tel ou tel projet. Le plus compliqué c'est de décrocher des premières prestations qui nous font rencontrer des personnes qui auront d'autres besoins... et avec qui ça se sera bien passé et qui auront envie de retravailler avec vous. C'est la chose la plus difficile pour moi. Ensuite au deuxième plan, l'instabilité. On a très peu de visibilité, sur notre calendrier, le plus loin c'est un mois maximum mais parfois moins. Ce n’est pas évident à gérer financièrement. Il faut trouver son équilibre et surtout être stratégique et raisonnable. Ce n’est pas parce que sur un mois on va faire 5000 euros qu'il faut dépenser... mais plutôt garder un matelas confortable de côté pour les éventuels mois plus creux à venir.

Qu’est-ce que vous préférez le plus dans votre métier ?

Ce que je préfère, après le métier en lui-même évidemment, c'est la liberté, la non routine. Certes tous les jours je fais la même chose, maquiller, mais toujours des personnes différentes, des endroits différents, des projets différents, c'est ce qui est super !  Ce qui est beau aussi, c’est d’avoir un pouvoir sur « l’image » de quelqu’un et l’embellir, mettre l’accent où il faut pour qu’elle rayonne.  Et le fait de gérer son activité, son planning, travailler pour soi... ça aussi c’est top !

Quelles sont les qualités indispensables pour faire ce métier ? 

Les qualités indispensables, après connaître son métier bien sûr, c'est d'être quelqu'un de discret, patient, rigoureux, curieux, agréable, pas stressé (du moins ne pas le montrer), ponctuel ! Le métier de maquilleur est certes un métier de maîtrise de l’art mais aussi et peut-être surtout un métier de comportement ! Surtout de nos jours.

Quels sont les différentes prestations que vous proposez ?  

Je travaille pour les professionnels les 3/4 du temps et les particuliers le reste. Je propose pour les pros maquillage/coiffure/manucure pour shooting, tournage vidéo, TV, théâtre, facepainting, événementiel, etc. Toutes les prestations où l’on est susceptible d'avoir besoin d'une maquilleuse, et dieu sait qu’il y en a…  Et pour les particuliers, des prestations complètes pour les mariées et ponctuellement les ongles.

Des conseils pour qui souhaiterait se lancer dans la profession ? 

Le meilleur conseil c'est de faire ce métier par passion, si vous êtes passionnés par le maquillage, allez-y ! Même si tout le monde vous dit que ce n'est pas un métier sûr. Aujourd'hui quel métier est vraiment sûr !? Par contre si vous décidez de faire ce métier pour les strass et les paillettes, oubliez, vous ne tiendrez pas la distance.

Maquilleuse professionnelle