Vous recherchez...

Interview : Etudiant DEUG MCC

Quentin Cousin (21 ans)

Quel est ton parcours scolaire ?

Eh bien, j'ai eu un Baccalauréat Littéraire, puis je me suis inscrit à la Fac, en DEUG Médiation Culturelle et Communication. Je viens d'obtenir ma première année et, là, j'entame la seconde.

Pourquoi as-tu choisis ce cursus ?

En fait, ce que je voudrais par-dessus tout, serait de devenir réalisateur/scénariste. Or, toutes les écoles spécialisées ou les BTS qui mènent à ce type de carrière nécessitent un dossier scolaire béton. Et ce n'est pas mon cas, malheureusement… Faire ce DEUG est un moyen pour moi de parvenir ensuite à ce que je souhaite.

Comment ton emploi du temps se présente-t-il ?

Les heures sont divisées entre des cours magistraux et des TD. Les matières sont assez nombreuses et variées. On a par exemple des cours d'anthropologie de la communication, d'histoire du cinéma, d'étude des médias, ou encore d'analyse de l'image (fixe et animée).

Tu dis que tu envisages une carrière de réalisateur/scénariste, as-tu déjà des réalisations à ton actif, ou des projets en cours ?

Oui, le cinéma est une vraie passion pour moi, et ce depuis un certain temps. Avant même d'avoir commencé ce DEUG, j'avais déjà réalisé quelques courts métrages. Mais je travaille pour moi et je fais ça avec mon entourage (les amis et ma famille). Dans le même temps, j'essaye d'écrire un scénario pour un long métrage, mais, cela demande énormément de temps. Et en ce moment, je n'en ai pas. Il faudrait que je m'y remette.

Selon toi, quelles sont les qualités d'un réalisateur ?

La créativité, l'observation, la rigueur dans le travail. Un réalisateur doit savoir être exigeant avec lui-même et avec les personnes qu'il dirige. Il doit aimer le travail parfait et toujours repousser plus loin les limites de ses exigences. Enfin, il doit être capable d'exprimer et d'expliquer sa vision des choses aux autres afin de pouvoir parvenir au résultat qu'il souhaite obtenir.

Vois-tu des inconvénients à cette profession ?

Je pense, et même, je suis sûr, que c'est un métier où il est extrêmement difficile de s'imposer. On ne devient pas un réalisateur reconnu du grand public du jour au lendemain. A mon avis, il y a une longue période de galère avant de se lancer vraiment. Et tout au long de cette période, on doit être obligé de faire autre chose pour vivre.

A ton niveau, quels conseils pourrais-tu donner aux étudiants qui envisagent de suivre la même voie que toi ?

Si ce n'est pas déjà trop tard, de se défoncer au lycée pour avoir un excellent dossier scolaire. Ne pas faire comme moi. Cela leur permettra d'intégrer une école et de ne pas se retrouver à la Fac où les choses sont beaucoup plus longues et compliquées pour accéder à ce type de profession. Sinon (si le dossier scolaire, vous oblige à aller en Fac), je conseillerais de vraiment se donner à fond pour obtenir le DEUG. De travailler le mieux possible et d'aller à tous les cours, même si à l'université, la tentation est grande de sécher quelques cours. C'est quelque chose à vraiment éviter, car arrivé aux examens, on se plante et c'est du gâchis…

Pour terminer, peux-tu nous dire où tu te vois dans une dizaine d'années ?

Mon rêve, je vous l'ai dis, c'est de devenir réalisateur, alors dans dix ans, c'est cette profession que je me vois exercer. Dans un avenir plus proche, j'envisage de faire une licence, puis une maîtrise et de là, essayer d'intégrer une école, afin de poursuivre par une formation plus spécialisée et plus orientée vers les métiers du cinéma, ou en tout cas, de la production audiovisuelle.
P.E.M.

Voir aussi

Offres d'emploi

  • PHOTOGRAPHE / Contrat de professionnalisation / 59200 Tourcoing