Vous recherchez...

Interview : Assistante Maternelle

Assistante Maternelle

Jeannine Marcelin (47 ans)

Assistante Maternelle (depuis 1994)

Quelle formation avez-vous suivie pour devenir assistante maternelle ?

Au niveau diplôme scolaires, il n'y en a aucun qui soit nécessaire pour exercer ce métier. Personnellement, je n'ai que le Baccalauréat. La seule chose vraiment indispensable pour être assistante maternelle, c'est obtenir l'agrément de la Protection Maternelle et Infantile. Cet agrément à une validité de cinq ans, au bout desquels, il doit être renouvelé.

Et quelles sont les conditions pour obtenir cet agrément ?

Il faut que vous puissiez apporter la preuve que vous allez ensuite suivre la formation obligatoire. Lors de cette formation de 120 heures (à effectuer durant les trois premières années), on apprend quel est le statut d'une assistante maternelle, comment nouer contact avec les parents, quelle alimentation apporter à l'enfant selon son âge, ou encore, comment préparer les parents à la séparation de leur enfant…
Le premier agrément de cinq ans s'obtient après examen des conditions d'accueil pour les enfants (hygiène, moralité, logement…). Ensuite, pour renouveler l'agrément, il faut être en état de prouver qu'on a effectivement suivi la formation dont je vous parlais auparavant.

Depuis combien de temps faites-vous ce travail et pourquoi avoir choisi celui-là plutôt qu'un autre ?

J'exerce maintenant depuis environ une dizaine d'années. Avant, j'étais mère au foyer et je m'occupais de mes trois enfants. Mais, ils ont grandi et aujourd'hui, ils n'ont plus vraiment besoin de moi. Deux d'entre eux possèdent leur propre appartement, quant à la petite dernière, elle est majeure et n'a plus besoin que je vienne la chercher à l'école ou que je lui prépare à manger.
Je n'avais donc plus grand-chose à faire et le problème, c'est qu'il est difficile de trouver un emploi à mon âge, d'autant plus lorsqu'on n'a pas de diplôme… Or, la seule chose que je me sentais capable de faire, était garder et m'occuper d'enfants. C'est pour cela que j'ai pris la décision de devenir assistante maternelle.

Quelles sont vos tâches quotidiennes ?

Mon travail consiste à accueillir les enfants chez moi. Comme en crèche, les parents viennent déposer leurs enfants le matin et, selon les cas, je les fais petit déjeuner et je m'occupe des repas. Pendant la journée, je suis chargée de leur faire faire des activités d'éveil.

Quelles sont les qualités requises pour ce type de profession ?

Selon moi, il faut avant toutes choses aimer les enfants. Ensuite, il est nécessaire d'être patiente et disponible, d'avoir du tact, de la douceur et également d'être affectueuse. Ceci parce qu'on a un peu un rôle de maman de substitution. Dans le travail, il faut aussi de la pédagogie et être capable de trouver des activités susceptibles d'éveiller les enfants.

Voyez-vous des avantages, ou même des inconvénients, à ce métier ?

Pour moi, il n'y a que des avantages. J'adore ce travail et même si certains jours sont plus difficiles que d'autres, on ne peut pas dire que ce soit un inconvénient.
En étant assistante maternelle, on reçoit beaucoup d'amour de la part des bouts de chou que l'on accueille chez soi. On peut les voir grandir, s'éveiller, évoluer jour après jour. On partage des moments forts et inoubliables avec eux. Je trouve que le fait de travailler avec des enfants est une chance et c'est quelque chose de fabuleux. Même sans toucher de salaire, c'est un travail que je ferais volontiers.

Justement, vous nous parlez de salaire… Combien gagne en moyenne une assistante maternelle ?

C'est une rémunération fixée et identique pour toutes les assistantes maternelles à domicile. Il est d'un peu plus de deux fois le SMIC horaire par jour et par enfant. A ceci viennent s'ajouter différentes indemnités. Ce n'est pas énorme, mais c'est amplement suffisant, surtout pour quelqu'un qui, comme moi, a un mari qui travaille également.

Pour terminer, pouvez-vous nous parler de la façon dont vous envisagez l'avenir ?

Eh bien, là, je viens de renouveler mon agrément. Donc, pour encore cinq ans, je resterai assistante maternelle. Mais, après ça, et si je peux encore, je pense continuer. Il n'existe pas d'évolution possible, encore moins sans diplôme. Mais je fais ça parce que j'aime les enfants et que je n'imagine pas rester chez moi à ne rien faire, je vous l'ai dit. Ma situation me convient parfaitement telle qu'elle est, donc, pourvu que cela dure !
VOTRE NOMDATE COURANTE

Voir aussi