Annuler

Interview : L4M / Force Femmes : « Permettre le retour sur le marché de l'emploi pour les femmes de 45 ans et +»

22 avril
Le 8 mars 2021, à l'occasion de la Journée des Droits de la Femme, nous nous étions intéressés à...
L4M / Force Femmes : « Permettre le retour sur le marché de l'emploi pour les femmes de 45 ans et +»

Le 8 mars 2021, à l'occasion de la Journée des Droits de la Femme, nous nous étions intéressés à l'association Force Femmes, qui favorise l'emploi pour les femmes de 45 ans et plus.

Nous avons depuis échangé avec Carole LE MELLEDO, coordinatrice de l'antenne de Lille depuis 11 ans, afin d'en apprendre un peu plus sur l'association. Carole est à Lille l’unique salariée de l’association et elle est en charge de la gestion de l'antenne, de l'organisation d'événements, de la planification des ateliers, du recrutement de bénévoles, de l'accueil des nouvelles candidates...

Qu'est-ce que « Force Femmes » et à qui s'adresse l'association ? 

Force Femmes est une association reconnue d'intérêt général créée en octobre 2005 par un groupe de cheffes d'entreprise sensible à des causes féministes. L'association est néée d'un constat général : celui que "les femmes de 45 ans et plus sont les plus touchées par la difficulté de retrouver un travail". Elles ont ainsi crée une association présente aujourd'hui dans 15 villes françaises dont Lille, Paris, Marseille, Lyon et Nantes.

Madame LE MELLEDO explique qu'au quotidien, les femmes et hommes, bénévoles ou salariés de l'association, œuvrent pour "permettre le retour sur le marché de l'emploi mais aussi la création d'entreprise pour les femmes de 45 ans et plus". 

Afin de bénéficier de l'accompagnement des équipes de Force Femmes, "toute femme qui souhaite être accompagnée doit réunir deux seuls critères : celui d'être âgé de plus de 45 ans et celui d'être inscrite depuis moins de deux ans à Pôle Emploi". 

À ce jour, 25 000 femmes ont été accompagnées partout en France et plus d'une centaine le sont actuellement à l'antenne de Lille. Les 1 000 bénévoles de l'association ont déjà passé plus de 96 000 heures d'accompagnement pour un taux d'insertion de 53%. 

 Comment les bénévoles et les salariés œuvrent-ils pour permettre le retour sur le marché de l'emploi ou la création d'entreprise ? 

Même si aucune durée d'accompagnement n'est fixée, "les candidates sont accompagnées en moyenne 9 mois". Afin de retrouver une confiance perdue, les femmes de 45 ans et plus participent à des ateliers spécifiques portant notamment sur les entretiens d'embauches, la valorisation de leurs compétences et la mise en avant de leurs valeurs. 

Ainsi, Force Femmes propose des accompagnements de groupe ou individuel. Dans le cadre d'un accompagnement personnel, la coordinatrice de Lille précise que "chacune des inscrites est suivie par un parrain ou une marraine" afin de maintenir un tutorat continuel. En plus de ce suivi, il est possible pour chacune de bénéficier des 7 000 formations disponibles sur la plateforme numérique Skillsbuild, créée en partenariat avec IBM en 2020.

Afin de se faire connaître et de récolter des fonds, l’association met en place des partenariats avec des entreprises locales comme Camaïeu ou Grain de Malice. « Des t-shirts sont crées et vendus » en boutique et en ligne et « 100% ou une partie des bénéfices sont reversés à l’association ».

Quelles sont d'ailleurs les modalités pour devenir bénévoles chez Force Femmes ? 

« Il est tout à fait possible de devenir bénévole chez Force Femmes à tout moment ». Les critères de recrutement des bénévoles restent tout de même précis « avec un besoin de personnel qualifié ». La plupart du temps, ce sont « des chefs d'entreprise, des RH, des consultants, des formateurs pour le retour à un emploi salarié ou des spécialistes pour aider à la création (marketing, communication, experts-comptables)...». Ces professionnels bénévoles assurent la tenue des ateliers pour permettre un retour sur le marché de l’emploi ou la création d’une activité entrepreneuriale.

La crise de la COVID-19 a-t-elle eu un impact sur l'insertion professionnelle des femmes de la région ? 

Malgré un suivi assidu et continu, la crise sanitaire a eu quelques impacts sur les insertions professionnelles. Pour autant, Carole LE MELLEDO n'est pas inquiète pour la suite. En effet, la COVID-19 n'a pas fait augmenter de manière considérable les inscriptions, notamment "grâce aux mesures de chômage partiel en vigueur dans toutes les entreprises permettant à chacune de garder son emploi".

 

L4M / Force Femmes : « Permettre le retour sur le marché de l'emploi pour les femmes de 45 ans et +»