Annuler

Métier : Anesthésiste-réanimateur·rice

Devenir Anesthésiste-réanimateur·rice (formation, salaire...)

21 juin

L'anesthésiste - réanimateur·rice endort les patient·e·s avant leur opération. Il ou elle va alors surveiller les signes vitaux de ceux-ci et s'assurer que tout va bien alors que le·a chirurgien·ne opère.

Anesthésiste-réanimateur·rice

Définition générale :

L'anesthésiste - réanimateur·rice endort les patient·e·s avant leur opération. Il ou elle va alors surveiller les signes vitaux de ceux-ci et s'assurer que tout va bien alors que le·a chirurgien·ne opère. Au terme de l'intervention, il ou elle veille au bon réveil du patient et agit en conséquence.

Compétences nécessaires :

- Travailler avec précision et minutie,
- Savoir observer et détecter les signes de défaillance,
- Rester toujours sur ses gardes pendant un temps prolongé.

Activités :

- Visite préopératoire pour connaître les antécédents du patient, grâce à un questionnaire,
- Évaluation des risques de l'anesthésie,
- Effectuer l'anesthésie,
- Surveiller les signes vitaux durant le sommeil,
- Prolonger le sommeil, si nécessaire,
- Réanimation en cas d'incident en cours d'opération,
- Surveillance avant, pendant et après le réveil.

Qualités :

- Rapidité d'intervention,
- Nerfs solides,
- Disponibilité,
- Esprit d'analyse et de synthèse,
- Grande rigueur,
- Écoute.

Formation recommandée :

Même formation que les médecins généralistes (cursus de 7 ans après un BAC), puis spécialisation en anesthésiologie-réanimation.

Salaire :

 4 000 € / mois (Brut) les premières années, mais peut monter jusqu'à 12 000 € / mois (Brut) avec l'ancienneté.

Environnement :

Cliniques et hôpitaux, parfois aux urgences.

Anesthésiste-réanimateur·rice