Annuler

Métier : Fiscaliste

Devenir Fiscaliste (formation, salaire...)

01 juillet

Le·a fiscaliste conseille les entreprises afin qu’elles payent le moins d’impôt possible, tout en restant dans le cadre légal.

Fiscaliste

Définition générale :

Le·a fiscaliste conseille les entreprises afin qu’elles payent  le moins d’impôt possible, tout en restant dans le cadre légal. Il ou elle doit trouver la meilleure « option fiscale », c’est-à-dire la moins onéreuse pour l’entreprise. Il ou elle se doit de connaître sur les bouts des doigts les évolutions des normes fiscales et les législations en vigueur.

Compétences nécessaires :

- Assurer une veille permanente sur l’évolution des lois fiscales,
- Maîtriser les lois sur la finance et les procédures de contrôle fiscal,
- Connaître les codes d’impôts, les droits des sociétés, le droit patrimonial, le droit international et les régimes fiscaux,
- Maîtriser l’anglais.

Activités :

- Choisir le régime fiscal le mieux adapté pour ses client·e·s,
- Défendre les choix fiscaux des entreprises en cas de contrôle judiciaire,
- Éviter le redressement judiciaire de ses client·e·s.

Qualités :

- Avoir un bon relationnel et être à l’écoute,
- Avoir un esprit de synthèse et d’analyse,
- Être rigoureux·euse et organisé·e,
- Être à l’aise avec les chiffres,
- Être réactif·ive à l’actualité fiscale qui change constamment.

Formation :

Le poste est accessible avec un niveau Bac +5 en droit des affaires ou spécialité fiscale. Les doubles compétences en commerce et droit sont très appréciées. L’avocat·e fiscaliste doit être titulaire du CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat).

Salaire :

Entre 4 500 et 5 400 € brut / mois.

Environnement :

- Cabinets spécialisés,
- Grandes entreprises,
- Grands groupes industriels.