Annuler

Métier : Contrôleur·euse des impôts

Devenir Contrôleur·euse des impôts (formation, salaire...)

04 juillet

Fonctionnaire de catégorie B, le·a contrôleur·euse assure le suivi des travaux au sein d'une administration et exerce des fonctions dans des domaines variés. Le·a contrôleur·euse des impôts peut être amené·e à effectuer des saisies ou des blocages de comptes.

Contrôleur·euse des impôts

Définition générale :

Fonctionnaire de catégorie B, le·a contrôleur·euse assure le suivi des travaux au sein d'une administration et exerce des fonctions dans des domaines variés. Le·a contrôleur·euse des impôts peut être amené·e à effectuer des saisies ou des blocages de comptes.

Compétences nécessaires :

Il ou elle doit connaître les conventions fiscales qui existent avec les pays étrangers pour imposer les Français qui travaillent hors des frontières. Il ou elle doit également posséder des notions juridiques pour poursuivre en justice les entreprises qui falsifient leurs comptes.

Activités :

- Établir des impôts directs dus par les salariés et les petites entreprises, contrôler leurs revenus,
- Fonctions comptables dans une recette des impôts,
- Participation à des travaux cadastraux ou domaniaux.

Qualités requises :

- Rigueur,
- Sens du contact.

Formation nécessaire :

Le·a contrôleur·euse des impôts est recruté sur concours interne ou externe. Il est ouvert aux candidat·e↑s de moins de 45 ans, ayant le baccalauréat, une capacité en droit, ou un diplôme équivalent. Après le concours, le·a candidat·e suit un cycle d'enseignement professionnel rémunéré de 12 mois, avec une période d'enseignement en école (8 mois) et un stage d'application dans les services de la Direction Générale des Impôts (DGI). La formation se déroule à l'École nationale des impôts de Clermont-Ferrand ou Paris ; pour la spécialité en matière de cadastre, elle a lieu à l'École nationale du cadastre à Toulouse.

Salaire :

Un·e contrôleur·euse des impôts stagiaire gagne 1 800 € pour un·e débutant·e et peut monter jusqu'à 3 800 € net / mois en fin de carrière.

Contrôleur·euse des impôts