Annuler

Interview : [BFM Grand Lille / L4M] Département du Nord : «Un effort supplémentaire avec 100 apprentis de plus"

25 mars
Trouver une alternance n’est pas chose aisée. C’est pourquoi L4M organise l’opération « Zoom sur...
[BFM Grand Lille / L4M] Département du Nord : «Un effort supplémentaire avec 100 apprentis de plus

Trouver une alternance n’est pas chose aisée. C’est pourquoi L4M organise l’opération « Zoom sur l’Alternance » jusqu’au 28 mars. Les candidats pensent tout de suite à solliciter les entreprises mais il est également possible d’être alternant(e) au sein des collectivités. C’est le cas au département du Nord, qui accueille chaque année davantage d’apprentis. Jean-Luc Detavernier, vice-président en charge des ressources humaines, nous explique les spécificités de l’apprentissage lors de l’émission « C’Votre Emploi » du mercredi 24 mars sur BFM Grand Lille, et répond aux questions de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) et de Thibaud Cottin (L4M).

« Nous recrutons nos alternants en contrat d’apprentissage, » précise M. Detavernier. « Annuellement, nous avons 50 contrats d’apprentissage, mais cette année, vu le contexte particulier, nous avons décidé d’en recruter 100 en plus. C’est un effort qu’on a décidé la semaine passée en assemblée, en direction des jeunes, de manière à leur donner plus d’opportunités, » indique le vice-président. Une vrai volonté d’aider les alternants avec plus d’offres accessibles. « Le département, c’est 8 000 emplois, donc ça compte.  On a une fonction sociale importante, ce qui explique cet engagement ».

Les opportunités offertes en apprentissage par le département du Nord sont très variées, pour des profils préparant des diplômes allant du CAP jusqu’à Bac 5. « Il faut savoir que le département, c’est 238 métiers différents au sein de la collectivité pour les 8 000 agents. C’est énorme. On recrute souvent en apprentissage dans le domaine de l’action sociale, du bâtiment, de la voirie, de la restauration dans les collèges, et sur les fonctions supports comme la finance, les RH ou l’informatique. Donc l’offre est très large ! », détaille M. Detavernier.

Géographiquement, les offres sont à pourvoir sur l’ensemble du département et pas seulement à Lille, avec une répartition à peu près équilibrée sur le territoire. L’alternance reste une porte d’entrée dans la collectivité, même si l’obtention du concours de la fonction publique reste une obligation pour avoir le statut de fonctionnaire. « Pour nous, si on fait de l’apprentissage, c’est aussi parce que cela nous permet de bien connaitre des jeunes de manière à les embaucher. Parce que l’idée quand même, c’est qu’une fois qu’ils ont terminé leurs contrats d’apprentissage, c’est de pouvoir les garder ». L’action sociale, le bâtiment, l’informatique, le contrôle de gestion… les difficultés de recrutement dans ses domaines pénuriques sont importantes et l’apprentissage offre une solution adéquate. Une embauche en CDD (durée de 3 ans, renouvelable une fois) est possible sans concours pour les apprentis qui souhaitent poursuivre les carrières au département.

Accueillir des apprentis, cela demande également une implication des agents en place. « Quand on prend des apprentis, il faut être sûr qu’ils soient bien coachés par un maître d’apprentissage. Trouver le maître d’apprentissage, c’est aussi une démarche personnelle au niveau des agents parce que c’est quelque chose qui vient en plus de leur travail. Mais beaucoup de personnes se disent, quand ils étaient jeunes, ils ont bénéficié de l’expérience de tuteurs en entreprise et renvoient la balle aujourd’hui », conclut le vice-président.

Retrouvez ici l’intégralité de l’interview :  

[BFM Grand Lille / L4M] Département du Nord : «Un effort supplémentaire avec 100 apprentis de plus"