Vous recherchez...

Interview : Etudiant Webmaster

Etudiant Webmaster

Société: Insset, Saint-Quentin (Université de Picardie)

Parle-nous un peu de ta formation…

J'ai passé un Bac scientifique, et ensuite, je suis parti en DEUG MIAS (Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences). Après avoir obtenu ce DEUG, j'ai voulu effectuer une formation plus tournée vers le monde du travail, quelque chose de plus concret… Je me suis donc inscrit cette année en Licence professionnelle de webmestre à l'Insset, à Saint-Quentin.

Pour ce que tu en as vu… Comment se présente le cursus ?

On nous dispense des cours sur tout ce qui touche à la création Web. De la gestion de serveur à la gestion de projets et de développement côté client. On nous enseigne le langage Java et la création d'animation Flash… De plus, nous devons réaliser un système d'information utilisant les techniques Web. Et également effectuer un stage en entreprise où nous devons mettre en application les techniques apprises au cours de la formation.

As-tu déjà effectué un stage dans ce domaine avant d'entamer ce cursus ?

Oui, cet été, juste après avoir obtenu mon DEUG. Je voulais être sûr que je ne m'embarquais pas dans quelque chose qui ne me plairait pas ou que je n'étais pas capable de faire. J'ai travaillé pendant un mois sur le site Internet d'une entreprise de la Région. Cela m'a permis de « faire mes armes ».

Quel type de mission as-tu effectué ?

En fait, le site était une vitrine de l'entreprise. Il lui permettait de communiquer, de se présenter et de faire également de la vente en ligne de ses produits et services.
J'étais donc chargé de la maintenance et de la mise à jour du site. Dans le même temps, il m'était aussi demandé de m'occuper des différents problèmes qui pouvaient parfois survenir sur le réseau interne de l'entreprise.

Pourquoi as-tu choisi cette voie ?

J'ai toujours aimé l'informatique et je suis un grand utilisateur d'Internet. Au départ, je voulais juste devenir webmaster « pour le fun »… Je voulais créer mon site perso pour m'occuper pendant mon temps libre. Mais, je me suis aperçu que cela pouvait être un vrai métier, que la demande était de plus en plus importante pour ce secteur et que si on était bon, on pouvait vivre de ça. Le problème qui s'est alors posé à moi était que même si j'avais pas mal de connaissances dans ce domaine, je n'avais pas de réelle formation. Aussi, j'ai décidé de faire cette Licence Professionnelle. Mais avant ça, je voulais quand même terminer mon DEUG. D'une part, parce que de toutes façons, il me fallait un Bac +2 pour pouvoir y entrer. Et d'autre part, parce que même si j'avais pu choisir une autre formation, je pense qu'avoir un DEUG est le minimum aujourd'hui pour entrer sur le monde du travail. Et puis c'était une sécurité… En effet, si je ne m'en sors pas en tant que webmaster, je pourrais toujours reprendre la filière MIAS là où je l'ai laissée.

Tu nous parlais d'un site perso… Peux-tu nous dire ce qu'il en est exactement ?

Oh, ça n'a rien d'exceptionnel. En fait, comme je vous l'ai déjà dit, c'était surtout pour m'amuser. En surfant sur Internet, il m'arrivait souvent de tomber sur des sites de gars qui y mettaient un peu tout ce qui leur passait par la tête : des jeux, des blagues, des photos montages… En eux-mêmes, tous ces sites n'avaient pas grand intérêt, si ce n'est celui d'être marrants pour ceux qui les visitaient. C'est donc ce que j'ai voulu faire : créer un site divertissant. En plus de ça, de temps en temps, cela me permettait de faire un clin d'œil à mes potes, par une « private joke » ou en mettant une photo… Aujourd'hui, ce site n'est plus en ligne, car je n'ai plus trop le temps de m'en occuper et donc, il n'était plus remis à jour. Mais je pense en faire un nouveau très bientôt.

Quelles qualités faut-il, selon toi, pour être webmaster ?

Du calme et de la patience, quand tu es obligé de reprendre trois ou quatre fois le même problème que tu croyais avoir résolu et qui, en fait, ne l'est pas. Sinon, je ne pense pas qu'il faille des qualités spécifiques pour faire ce boulot. C'est plus une question de compétences. Il faut avoir appris à utiliser les différents logiciels et à programmer. Une fois que tu as acquis tout ça, ça va tout seul.

Quels avantages vois-tu à exercer cette profession ?

Le principal, c'est que lorsqu'on bosse en free-lance, on peut travailler de chez soi. Du coup, pas besoin de se coltiner le costume cravate à longueur de journée. Mais surtout, pour moi ce boulot est un peu comme un jeu. D'ailleurs, je pense que quand on aime vraiment son métier ça n'a plus rien à voir avec du travail… Et c'est valable pour toutes les professions. Pas seulement celle de webmaster.

Et au niveau des inconvénients ?

Parfois, les avantages peuvent être aussi des inconvénients : le fait de travailler seul, par exemple. Et bien ceci implique que ce boulot ne favorise pas les rencontres et les contacts, mis à part ceux que l'on peut avoir via les courriels.
De plus, c'est un métier qui peut engendrer pas mal de prises de tête… Quand il y a un bug, on peut passer un bon bout de temps à chercher avant de trouver la ligne de code qui pose problème.

Pour terminer, as-tu une idée d'où tu te trouveras d'ici une dizaine d'années ?

C'est plutôt difficile à dire… Dans l'idéal, ce qui me plairait, ce serait d'être installé en free-lance et que des entreprises aient recours à mes services pour créer leur site. Je serais à mon compte avec personne au-dessus, sans patron pour me dire ce que je dois faire ou ne pas faire. Mais bon, c'est très dur de se lancer comme ça. Il faut être vraiment bon, avoir déjà un carnet d'adresses fourni et réussir à se faire connaître rapidement pour décrocher un maximum de contrats.
P.E.M.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage