Vous recherchez...

Interview : Etudiant Architecte de Réseaux

Etudiant Architecte de Réseaux

Pierre Gressier (22 ans)

Quelle formation as-tu suivi ?

J'ai un parcours classique. J'ai obtenu un bac S spécialité SVT (Sciences de la Vie et de la Terre). Ensuite, je suis entré en DEUG Sciences et Technologie Pour l'Ingénieur (STPI) avant d'intégrer une licence d'informatique puis un Master 1. J'ai commencé à avoir des cours réels d'informatique à partir du deuxième semestre de deuxième année de DEUG STPI.

Quelles sont les filières qui permettent d'accéder à une licence en informatique ?

Il faut savoir qu'il n'existe pas de DEUG informatique dans la région Nord-Pas-de-Calais. Il y a plusieurs possibilités avant de suivre des études en informatique. Il y en a trois plus courantes : soit faire un DEUG STPI, soit un DEUG MIAS (Mathématiques Informatique Appliquées aux Sciences) ou un DEUG MIAGE (Méthode Informatique Appliquées à la Gestion des Entreprises).

Pourquoi as-tu décidé de t'orienter vers l'informatique ?

J'ai toujours été attiré pars les nouvelles technologies et en particulier l'informatique. Ayant eut la chance d'avoir un ordinateur très jeune chez moi, j'ai pu assez vite découvrir l'informatique, et cette passion n'a fait que se renforcer de jour en jour !

Comment se présentent tes cours cette année ?

On a cinq modules qui ont chacun : 1h30 de cours pour 1h30 de travaux dirigés et 2h de travaux pratiques. En moyenne, nous avons 25h de cours par semaine. Nos cours sont en grande partie théorique.
Le parc informatique de l'université n'est pas assez important pour que chaque étudiant puisse suivre l'ensemble des cours devant un ordinateur. C'est également pour cela que tous nos examens sauf un se font par écrit (y compris pour l'examen sur les lignes de codes !). Seul le projet encadré se déroule sur ordinateur : on travaille en binôme sur un projet (par exemple : l'écriture d'un logiciel pour gérer un projet) et le professeur nous fait passer un partiel d'une heure où on doit lui expliquer notre démarche.
Travailler en binôme pour les travaux pratiques est plus sympa que d'être seul devant son ordinateur. De plus, dans la vie professionnelle, le travail se fait souvent en équipe ; c'est donc un bon apprentissage.

Ce sont donc des cours très généralistes.

La spécialisation se décide au deuxième semestre de la première année de master. Il y a 13 possibilités. Il faut en choisir 4 sur les 13. Ils sont fonction de nos goûts et de ce que nous voulons faire plus tard.
Ceux qui se destinent à la recherche préfèrent prendre le cours d'histoire et d'épistémologie du calcul et de l'informatique, alors que ceux qui veulent créer des jeux vidéo optent pour celui de programmateur 3D.
La spécialisation commence réellement à partir du Master 2.

Y a-t-il beaucoup de travail personnel à fournir ?

Jusqu'en licence, il y en peu. Par contre, à partir du master, c'est plus conséquent. Nous avons chaque semaine les travaux pratiques à terminer chez nous, ainsi que des projets à monter.

Y a-t-il une continuité dans les cours proposés entre la licence et le master 1 ?

Certains cours sont les mêmes. Il s'agit d'un approfondissement des connaissances ; c'est le cas notamment des cours sur l'architecture de l'ordinateur (élémentaire, évoluée puis experte).
Avec la réforme Licence Master Doctorat, il y a eu quelques changements. En effet, certaines options qui existaient uniquement en maîtrise sont maintenant présentes en troisième année de licence. Auparavant, en licence, nous n'avions pas cette possibilité.

Est-ce qu'au cours de ta formation, tu as eu des stages à faire ?

Ma deuxième année de DEUG STPI commence par un stage de deux mois (septembre – octobre). Il a pour but de nous faire découvrir le monde de l'entreprise. Je l'ai fait comme consultant informatique local de France Télécom. C'est un groupe de dépannage informatique interne à l'entreprise. Il est chargé du parc utilisé par 150 personnes.
Au sein de ce service, la moitié du personnel était en contrat d'apprentissage ; par conséquent, le directeur avait l'habitude de confier des missions à des jeunes. Au fil du temps, j'avais de plus en plus de responsabilités.
Par l'intermédiaire de ce stage, j'ai appris le fonctionnement d'un service de dépannage avec les différents niveaux (le front office en lien direct avec le client, le back office qui intervient si le front office n'arrive pas à résoudre le problème et pour finir les experts si le problème persiste) avec toutes les contraintes notamment de temps de ce métier.

Est ce que des stages sont prévus dans la formation universitaire en informatique ?

Il y a un stage facultatif prévu entre la licence et la première année de master. Il dure trois mois. Personnellement, j'aurais aimé de faire mais je n'avais pas trois mois de vacances puisque j'ai un job étudiant pendant l'année.
Pour ceux qui font le stage, ils ont un rapport à rédiger et une soutenance à passer. Leur note compte pour le deuxième semestre de l'année de master 1. Pour ceux qui ne font pas le stage, ils doivent monter un projet sur lequel ils seront évalués.

Quelles sont tes perspectives d'avenir ?

Dans un avenir proche, finir mon Master 1 puis faire un Master 2 professionnel. Après, je verrai les opportunités qui se présentent à moi ! J'hésite encore entre les réseaux et la programmation pure.
A.O. et S.M.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage