Vous recherchez...

Interview : Artisan Imprimeur

Artisan Imprimeur

Artisan Imprimeur (depuis 2005)

Société: YOUKOUK

Artisan Imprimeur

Parlez-nous de votre parcours…

J'avais hâte de gagner ma vie. Résultat : je suis entré dans la vie active à l'âge 17 ans avec un niveau BAC moins 2. Aucun diplôme donc, ni de formation spécifique, ce que j'ai rapidement regretté.Après une dizaine de CDD, j'ai fait mon service militaire ; c'était obligatoire à l'époque ; durant lequel j'ai appris à me situer et évolué. J'ai ensuite, pendant plus de 20 ans, travaillé pour une dizaine d'employeurs, de plongeur en Cafétaria, à directeur commercial dans l'industrie. Je changeais d'employeur à chaque fois que ma possibilité d'évolution me semblait difficile.

Pourquoi avez-vous décidé de créer votre entreprise dans le domaine de l'imprimerie ?

L'envie d'être indépendant, de travailler seul, sans chefs ni collaborateurs.

Comment s'est déroulée la création de votre entreprise ?

Pour trouver ma nouvelle activité, j'ai fait le bilan de mes limites (physiques, intellectuelles et … économiques). Et j'ai « foncé ». Vu mes économies, j'ai décidé d'essayer de me lancer dans un chalenge, pendant 12 mois. A l'issus duquel, je devais impérativement atteindre un niveau de revenus ou tout arrêter. Bénéficiant de l'aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d'entreprise (ACCRE), pour faire connaître ma nouvelle activité d'imprimeur, j'ai proposé mes services à prix coûtant pendant 6 mois.

A quoi ressemble le quotidien d'un artisan-imprimeur ?

Et bien, je ne sais pas du tout comment les autres imprimeurs s'organisent. De mon côté, je commence tôt, et termine tard, en moyenne 340 jours par an.

Quelles sont les qualités nécessaires à l'exercice de la profession ?

Comme pour tous les jobs, je crois : Réactivité, disponibilité, respect des engagements, honnêteté, franchise, …

Les avantages et les inconvénients du métier d'artisan-imprimeur ?

Pour ma part j'ai l'avantage d'avoir des clients modernes et sympathiques, et de travailler seul, donc de m'organiser librement. Par contre, les revenus sont moyens par rapport à la charge de travail fournie et au temps passé. Et dans le milieu de l'imprimerie, on doit régulièrement changer du matériel très couteux, parfois de façon imprévue.

Auriez-vous des conseils à apporter aux jeunes qui aimeraient se lancer dans l'imprimerie en tant qu'artisan ?

Je crois qu'il faut être honnête, travailleur, disponible et réactif, comme dans beaucoup de métiers. Ensuite, il faut savoir anticiper et épargner pour pouvoir remplacer les matériels assez coûteux. Enfin, savoir gérer ses finances : encaisser le règlement de ses clients et payer ses fournisseurs « rubis sur l'ongle » !!!

Que veut dire « YOUKOUK » ?

Lors de la création de l'entreprise, j'ai du rapidement trouver un nom accrocheur, et facile à trouver sur les moteurs de recherche. J'ai pris le surnom de mon chat, l'ai traduit en verlan, et voilà !
FR19/09/2011

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation