Vous recherchez...

Interview : Chargé de mission développement durable

Chargé de mission développement durable

Anthony Petitprez est chargé du développement durable dans l'établissement public Voies Navigables de France qui gère la majeure partie du réseau fluvial français. Sensible à la question de l'environnement, cet ingénieur agronome de formation a décidé d'y consacrer sa carrière professionnelle.

 

Quel est votre rôle au sein de VNF ?

Je m'occupe du pilotage et de la politique de développement durable de l'établissement. Mon rôle est de définir les objectifs prioritaires en matière de responsabilité environnementale et sociétale. Cette mission a un impact sur trois domaines principaux :

  • Environnemental : cela concerne la réduction de notre empreinte sur la nature et les écosystèmes,
  • Sociétal : réfléchir à la contribution de VNF au développement du territoire et de l'emploi,
  • Social : l'amélioration des conditions de travail des salariés.

Mon métier porte sur le principe d'amélioration continue : il s'agit de s'appuyer sur des systèmes de management qui nous permettent d'évaluer et de nous assurer de notre avancée dans nos objectifs.

Je mets également en place des projets et des procédures visant à nous assurer que VNF ne laisse qu'une empreinte minime sur l'environnement. Je participe également à valoriser les atouts écologiques et sociétaux de la voie d’eau et du transport fluvial qui est un mode de transports des marchandises vertueux pour l’environnement.

Mon métier allie donc à la fois pilotage de stratégies et de projets, animation de réseaux, études et innovation.

 

Qu'entendez-vous par « environnement » ?

Plusieurs préoccupations se cachent sous cette appellation. Par exemple, la biodiversité, l'eau, l'attention portée à la pollution, la maîtrise de l'énergie et des émissions de gaz à effet de serre et la mise en place de procédures de vérifications et d'urgence lorsque la situation le nécessite.

Nous sommes toujours en processus de recherche et développement pour éviter la pollution des canaux et nous assurer du respect de la biodiversité.

Ainsi, nous travaillons sur la performance environnementale des bateaux, l'adaptation de nos infrastructures à l'écosystème environnant ou encore la gestion des déchets générés par l'entreprise et les navigants.

 

Le développement durable est-il important pour VNF ?

Nous avons récemment réalisé une enquête interne à propos des valeurs les plus importantes pour nos agents : le développement durable figurait parmi les trois les plus citées.

Il est également important de noter que nous sommes la seule infrastructure qui gère une ressource naturelle : l'eau. Nous avons la responsabilité de préserver cet écosystème et la biodiversité des canaux et cours d'eaux que nous gérons.

Chaque direction territoriale dispose de ses propres chargés de l'environnement qui mettent en place localement la politique environnementale de VNF.

 

Pourquoi avoir choisi ce domaine ?

Principalement par conviction personnelle. J'ai toujours cherché ce type de poste pour contribuer à  la protection de la terre et de ses écosystèmes.

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

J'ai étudié à l'Institut Supérieur d'Agronomie de Lille en me spécialisant en master management de l'environnement. Je me suis impliqué ensuite dans la branche de l’Organisation des Nations Unies qui s'occupe de ce sujet à Paris : le PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement).

J'ai également travaillé en tant que responsable environnemental pour les Aéroports de Paris où je mettais en place des projets pour limiter l'empreinte environnementale des aéroports parisiens.

 

Des conseils pour ceux qui voudraient se lancer dans ces métiers ?

Certaines filières des métiers de l'environnement sont très prometteuses et porteuses comme les différents métiers des énergies renouvelables ou du génie écologique. Ce sont souvent des postes techniques, en bureau d'étude ou de recherche et développement. Il existe une très grande diversité de métiers en environnement, il est utile de bien se renseigner et de commencer par des stages pour bien choisir sa voie.

Bien entendu, une sensibilité pour les problématiques environnementales est un plus. Enfin, je pense qu'il est utile de posséder une force de persuasion et de pédagogie pour faire valoir et défendre ses projets.

Offres d'emploi

Offres de stage

  • assistant de travail temporaire / Stage conventionné / 59140 Dunkerque, 59190 Hazebrouck, 62100 Calais, 62200 Boulogne-sur-Mer, 62400 Béthune, 62500 Saint-Omer, 62520 LeTouquet-Paris-Plage