Annuler

Interview : [BFM Grand Lille / L4M] GEIQ BTP : « Le secteur énergétique recrute ! »

27 mai
Le secteur énergétique recrute ! Ce mercredi 27 mai, Marie Dufour (BFM Grand Lille) et Thibaud...
[BFM Grand Lille / L4M] GEIQ BTP : « Le secteur énergétique recrute ! »

Le secteur énergétique recrute ! Ce mercredi 27 mai, Marie Dufour (BFM Grand Lille) et Thibaud Cottin (L4M) s’entretenaient avec Sandy Drzeviecki, Directrice développement de l’association GEIQ BTP qui leur présentait un projet exceptionnel, nécessitant 2 500 techniciens de maintenance gaz dans les Hauts-de-France.

« Le GEIQ est un groupement de 177 employeurs dans tous les secteurs d’activité de la filière du BTP », explique-t-elle. C’est une association créée il y a 25 ans « qui couvre les Hauts-de-France ». Elle permet de « centraliser les besoins en recrutement » mais se charge aussi « du sourcing et de la mise à disposition de personnel ».

Aujourd’hui, les Hauts-de-France sont en recherche active de « techniciens de maintenance pour le changement de gaz ». Sandy Drzeviecki explique ce besoin par « l’arrivée du projet de changement de gaz » depuis 2019. Il s’agit d’une « intervention à faire sur les chaudières et qui est nécessaire ».  En effet, il va y avoir « un changement de type de gaz qui implique une intervention technique nécessaire dans tous les foyers ».

Afin d’opérer ces changements techniques et pour mener à bien ce projet, « 2 500 techniciens plombiers chauffagistes sont nécessaires ». Selon la directrice développement, « cette filière a un besoin crucial de main d’œuvre » mais pour autant, « elle peine à recruter ». GEIQ BTP travaille donc à ce jour avec l’entreprise GRDF afin de « mener à bien ce sourcing et ce recrutement » en « mettant en œuvre un parcours permettant d’appréhender ces besoins de recrutement » connus chez les chauffagistes de la région.

Depuis le début de la campagne en 2019, GEIQ BTP « a identifié plus de 300 offres d’emplois dont plus de 150 mises en postes sur les filières emploi et formation ». Les missions attribuées aux nouveaux collaborateurs consistent en « la mise en place d’un réglage » afin d’obtenir « un gaz à plus haute densité énergétique ».

On exige des futurs techniciens « un bon relationnel » ainsi qu’une bonne capacité « à satisfaire le client, au-delà de la seule compétence technique ». « Il est difficile de trouver aujourd’hui des collaborateurs formés », précise l’invitée. C’est d’ailleurs pour cette raison que GEIQ BTP propose de former ses nouveaux collaborateurs par l’intermédiaire « d’alternance » par exemple.

Jusqu’à 2029, différents contrats seront proposés : « CDI, CDD, contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation ». Madame Drzeviecki précise d’ailleurs que le contrat « est adapté en fonction du profil mais aussi en fonction du besoin de l’entreprise ».

Le rôle du GEIQ BTP est actuellement « d’apporter tout le service nécessaire aux artisans ». Effectivement, ces derniers « sont rarement dotés d’un service RH au sein de leur entreprise ». Les postes sont donc à pourvoir chez les chauffagistes eux-mêmes et non pas chez GEIQ BTP même s’il est tout de même possible « de faire porter le contrat par le GEIQ ».

Le site https://emploienergieavenir.fr/ est dédié à ce projet et il permet aux intéressé.e.s de postuler à une des offres dans les Hauts-de-France. Il y a de réels enjeux dans ce métier car ce sont des « professions et des compétences d’avenir ». « Le métier est en réel évolution en raison du changement climatique » notamment « qui pousse les uns et les unes à revoir leur consommation ».

Mme Drzeviecki voit le métier comme « un métier technique qui permet de travailler dans tous les secteurs d’activités ». Au-delà du projet, la filière est en tension, « les besoins étant donc prégnants ». Pour cela, les jeunes comme les moins jeunes sont ciblés, « les réorientations professionnelles étant possibles dans ce secteur ».

Retrouvez l'intégralité de l'interview : 

 

[BFM Grand Lille / L4M] GEIQ BTP : « Le secteur énergétique recrute ! »