Vous recherchez...

Interview : Directeur de bureau de poste

Directeur de bureau de poste

Société: La Poste

Entrer dans l'administration… Voilà qui permet d'espérer des évolutions de carrière, tout en ayant une certaine sécurité de l'emploi. Et pourquoi pas à La Poste ? Car, actuellement, la structure est en pleine évolution. Oubliez l'image du guichetier derrière son bureau et à qui on vient acheter des timbres. Comme nous l'explique Bernard Dapuril, aujourd'hui, entrer à La Poste, c'est travailler dans une grande entreprise.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours scolaire ?

Le premier diplôme que j'ai obtenu était un BEP de comptabilité. Ensuite, j'ai rejoint la filière générale et passé un Bac G2, à l'époque. C'était un Bac de gestion. En effet, je suis issu d'un milieu rural et mes parents souhaitaient que je travaille dans le secteur tertiaire. Pour eux, cela représentait une certaine sécurité de l'emploi. C'est donc essentiellement pour cette raison que j'ai fait le choix de cette formation.

Et après ce Bac, avez-vous fait des études supérieures ?

Non, car à mon époque, qui ne remonte pas à si loin que ça, le Bac était un diplôme suffisant pour commencer à travailler… J'ai donc mis fin à mes études. Le principal, pour moi, était de trouver un boulot, car, à cette période, travailler, c'était être mature et faire preuve de son aptitude à être indépendant.
J'ai donc trouvé une embauche dans un garage automobile, pour lequel j'effectuais les travaux de comptabilité. J'y suis resté trois ans, mais il n'y avait pas beaucoup de perspectives d'avenir pour moi, là-bas, et j'avais le sentiment de me faire exploiter. Aussi, j'ai décidé de passer tous les concours administratifs possibles. Je savais, qu'en intégrant une administration, j'aurai la sécurité de l'emploi et que je serai certainement mieux payé que dans ce garage… De plus, les possibilités d'évolutions de carrière étaient nombreuses. J'ai donc passé les concours pour travailler au Trésor Public, à la SNCF et à La Poste… Et finalement, j'ai été reçu à celui de La Poste.

Comment avez-vous évolué au sein de cette administration ?

J'ai commencé en tant qu'agent rouleur, puis j'ai voulu évoluer et pour cela, j'ai donc passé un nouveau concours, afin de devenir contrôleur. Pendant douze ans, j'ai occupé ce poste et après cette période, j'ai eu l'occasion de passer conseiller financier, encore une fois grâce à un concours interne… Enfin, tout récemment, j'ai obtenu une promotion et je suis devenu Directeur d'Etablissement. Aujourd'hui, tout en gardant mes fonctions de conseiller financier, je tiens le bureau de Poste d'Estrées, un petit village près de Douai.

Quelles qualités faut-il, selon vous, pour exercer une profession comme la vôtre ?

Pour travailler à La Poste en tant que conseiller financier, il faut vraiment être motivé par la vente. Mais, ce n'est pas tout, car il faut aussi savoir se vendre soi-même si l'on veut être embauché… Cette administration recrute actuellement beaucoup de contractuels, mais les places sont chères, d'où l'intérêt pour celui qui souhaite être embauché de savoir se vendre.

Quelles perspectives voyez-vous pour cette administration ?

Aujourd'hui, les gens voient La Poste comme une administration vieillotte… En fait, ils ont tort, car nous sommes à la pointe du progrès et de la technologie dans quantité de domaines. Cette administration dispose d'une multitude d'activités, ce n'est plus uniquement une administration chargée du traitement et de la distribution du courrier. Les perspectives de carrières y sont les mêmes qu'au sein d'une grande entreprise.

Et quelles sont vos perspectives de carrière aujourd'hui ?

Actuellement, La Poste est une administration en pleine restructuration… En milieu rural, on souhaite fermer les petits bureaux, afin de les centraliser en un seul endroit. De ce fait, mon métier tend à disparaître et je me pose donc beaucoup de questions, quant à mon avenir. De plus, comme je l'ai dit tout à l'heure, on embauche un grand nombre de contractuels qui n'ont pas le statut de fonctionnaire… Peut-être est-ce là un moyen pour réduire les dépenses ? Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c'est qu'à moins que je ne commette une faute professionnelle, je terminerai ma carrière à La Poste.

Pour finir, avez-vous des conseils pour les étudiants qui seraient intéressés par une carrière au sein de cette administration ?

Le seul conseil que j'aurais à donner aux jeunes, c'est de chercher à travailler au sein d'une grande entreprise… Quelle qu'elle soit. Car selon moi, c'est le milieu professionnel qui offre le plus de perspectives d'évolution de carrière. Sinon, l'artisanat est aussi un secteur d'activité intéressant, mais il faut, pour réussir dans ce milieu, avoir suivi les meilleures formations possibles. Et ça, ce n'est pas toujours aisé.
P.E.M.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage