Vous recherchez...

Dossier : Travailler à la plage

Travailler à la plage

Travailler à la plage

La plage est-elle un lieu de travail idéal ? Quand viennent les beaux jours, nombreux sont ceux qui espèrent cumuler salaire et farniente.

Un job au goût de vacances ?

L'été est pour beaucoup de vacanciers synonyme de mer et de sable fin. Certes, la montagne et la campagne ne sont pas pour autant délaissées des juilletistes et aoûtiens mais la plage demeure tout de même le lieu de villégiature le plus apprécié. L'accroissement conséquent du nombre de visiteurs sur les côtes durant les périodes estivales contraint donc l'industrie du tourisme et des loisirs à embaucher massivement de la main-d'œuvre saisonnière.

Dénicher un emploi sur une plage est le rêve estival de beaucoup de jeunes à la recherche d'un job saisonnier. Ils y voient le moyen de cumuler tranquillement activité rémunérée et vacances. Si vous êtes dans ce cas, méfiance ! Certes, le cadre de travail peut être des plus attractifs mais ne vous imaginez pas que vous allez pouvoir profiter du soleil les doigts de pieds en éventail !

Hôtellerie et tourisme, les usines à jobs d'été

Le travail saisonnier est intensif, spécialement dans le secteur du tourisme. La plupart des jobs qui vous seront proposés tourneront autours de l'accueil, de l'animation et de l'encadrement. Les structures les plus demandeuses de contrats estivaux seront généralement les centres de loisirs, les parcs d'attractions ou encore les clubs de vacances. Même si le manque d'expérience n'est pas forcément un frein à l'embauche, avoir de bonnes qualifications est souvent un plus. Ainsi, les diplômes d'animation, les qualifications sportives ou les compétences dans les arts sont un bon moyen de faire la différence pour décrocher un contrat. Et la maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangère est évidemment un atout précieux.

L'hôtellerie-restauration est un autre secteur grand consommateur de main-d'œuvre temporaire. Etre employé comme serveur ou barman au restaurant de la plage peut en séduire plus d'un, mais là encore, n'oubliez pas que le rythme est plutôt soutenu et que les semaines de travail vont rarement en dessous des 40 heures ! De plus, il est tout à fait possible d'être embauché comme réceptionniste ou encore commis de cuisine et rester enfermer toute la journée sans jamais voir le soleil.

Arpenter les plages

Ils sont les sauveurs des gorges desséchées, les vendeurs ambulants parcourent les plages à la rencontre des vacanciers en mal de boissons et de sucreries. Un boulot pépère ? Loin de là ! Ces chevaliers de la glace et du beignet passent plusieurs heures par jour en plein soleil à marcher dans le sable brûlant, une glacière de plusieurs kilos sur l'épaule. Et même si les meilleurs vendeurs peuvent se féliciter de gagner une somme raisonnable à la fin du mois, nombreux sont ceux qui auront donné beaucoup d'efforts pour pas grand-chose. Ils sont en effet rémunérés à la commission et ne touche généralement pas plus de 20 % des recettes de la journée.

Pour ceux qui rêvent plutôt d'aventure et d'actions héroïques, le poste de maître-nageur sauveteur est peut-être la solution idéale. Toujours prêt à plonger pour secourir les baigneurs, il exerce en maillot de bain, souvent juché sur un poste d'observation en hauteur. Il peut également élargir son activité en enseignant la natation lors de séances prévues à cet effet. Mais attention, ne peut pas jouer à Alerte à Malibu qui veut ! Pour accéder à ces fonctions, le candidat doit être titulaire du BNSSA (Brevet national de sauveteur secouriste aquatique) ou du brevet de surveillant de baignade.

Enfin, pour ceux qui auraient épluché toutes les petites annonces sans succès, sachez qu'il est possible de créer son propre job d'été. Il est en effet tout à fait possible de vendre des gaufres dans la rue ou des glaces sur la plage, sans pour autant être embauché par une société. En revanche, vous devez au préalable remplir certaines formalités administratives. Vous devez effectivement obtenir une attestation de la préfecture du département dans lequel vous souhaitez vous lancer et une autorisation d'exercer sur la voie publique. Cette dernière peut être délivrée soit par la même préfecture, soit par la mairie.

R. J.