Vous recherchez...

Dossier : Le re-embauchage ou comment revenir chez son ancien employeur

Le re-embauchage ou comment revenir chez son ancien employeur

L'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs, si après avoir quitté votre premier employeur vous faites aussi ce constat, rien ne vous empêche de revenir vers lui. Cela ne rime pas avec marche arrière, au contraire ce retour est bien souvent un tremplin dans une carrière. Si vous aussi, vous envisagez l'idée, sachez donc que même si la pratique n'est pas courante, elle est néanmoins possible. Le « come back » en entreprise, voyons comment ça marche.

Notre culture européenne nous bloque dans cette démarche que l'on considère comme une régression. En revanche, elle est démocratisée voire encouragée dans les sociétés anglo-saxonnes où elle synonyme d'opportunité de carrière. La question qui se pose immédiatement est « puis-je le faire ? »

Ce qui conditionne la possibilité de votre retour, ce sont évidemment les circonstances de votre départ. Autrement dit, tout dépend de la manière dont vous avez fermé la porte derrière vous, et dans ce cas mieux vaut l'avoir fermée délicatement. Au moment de votre démission vous devez être resté en bons termes avec votre employeur et vous être expliqué avec lui sur les raisons de votre départ. Donc rappelez-vous de cela, bien gérer un départ permet de garder des portes ouvertes. A l'inverse, si vous avez dénigré votre entreprise ne vous attendez pas à ce que l'on vous reprenne (à moins que votre patron ait un sens très particulier de l'humour).

Ensuite vous devez en passer par plusieurs étapes. D'abord, réfléchir aux motivations de son retour dans l'entreprise, à ce qu'on a appris de l'expérience obtenue ailleurs et en quoi elle trouvera son utilité au sein de l'entreprise quittée. L'objectif est de montrer à l'entreprise l'intérêt qu'elle a à vous reprendre plutôt que de recruter un inconnu, vous devez être un candidat à « valeur ajoutée ». Revenir ne doit pas être un choix pris par défaut : demandez-vous si l'entreprise à encore de l'avenir à long terme, contactez des personnes qui ont déjà effectué cette démarche et enfin assurez-vous d'avoir pris tous les changements survenus durant votre départ.

A savoir également, que même si l'environnement est connu, il sera subtilement nouveau. Vos collègues se poseront à juste titre des questions et ne vous accueilleront pas forcément à bras ouvert. Surtout si vous revenez avec un poste supérieur à celui de votre départ, il est probable que vous ayez sapé une promotion interne. D'où l'importance de prendre la température. Vous devez gagner la reconnaissance de vos anciens collaborateurs et leur montrer les compétences que vous avez acquises. Il vaut mieux arriver humble, avec l'esprit d'un nouvel arrivant. Et si vous voulez faire les choses bien, pourquoi pas organiser un pot d'arrivée ?

Réintégrer son entreprise avec le même poste ? C'est fortement déconseillé, d'une part parce que cela voudra dire que l'expérience acquise ailleurs ne vous aura pas permis d'évoluer et qu'en revenant vous ne serez pas en position dominante pour négocier votre contrat. D'autre par parce que ce n'est pas valorisant sur un CV.