Vous recherchez...

Dossier : Stress au travail

Stress au travail

Le stress au travail.

Le stress en entreprise est l'une des causes les plus fréquentes d'arrêt maladie. Surmenage, mauvaise ambiance, les raisons sont nombreuses.

Ces gens qui appréhendent d'aller travailler.

Les chiffres le montrent, les gens souffrant de stress sont de plus en plus nombreux. En Europe, un salarié sur cinq déclare souffrir de troubles de santé liés au stress.
Selon une récente étude, le stress au travail a coûté de 1,9 à 3 milliards d'euros en 2007. Entre les dépenses de soins, l'absentéisme, les cessations d'activité et les tentatives de suicide, le stress coûte cher.

De plus, d'après les auteurs de l'enquête, « les chiffres réels sont vraisemblablement bien supérieurs », car certains types de stress n'ont pas été pris en compte dans cette étude.
« Le “job strain” ou “situation de travail tendue”, se définie par la combinaison d'une forte pression subie (taches effectuées à cadences rapides et soumises à des échéances serrées) et d'une absence d'autonomie dans la réalisation du travail. Or, ce “job strain” représente moins d'un tiers des situations de travail fortement stressantes. Faute de données suffisamment établies, d'autres facteurs de stress importants comme le manque de soutien social ou le manque de reconnaissance n'ont pas été inclus dans l'étude », soulignent ses auteurs.

Les causes de ce stress trouvent leurs origines dans les nouvelles organisations du travail : son individualisation, son intensification et l'augmentation des pressions. Le tragique exemple de France Telecom en est la parfaite illustration.
De plus, l'emploi est aujourd'hui plus que jamais précaire, et chacun a peur de perdre sa place s'il n'est pas à la hauteur, le salarié n'a pas droit à l'erreur dans certaines entreprises.Enfin les techniques de management inadaptées sont également à montrer du doigt. On demande aujourd'hui à un employé de ne pas se contenter de faire son travail mais de le faire, toujours plus vite, et mieux.

A chaque problème sa solution.

Dans un premier temps, c'est aux employeurs de lutter contre ce fléau en rétablissant le dialogue notamment ; car le stress n'est pas, dès lors que les cas se multiplient, le révélateur de fragilités individuelles mais la manifestation de dysfonctionnements dans l'entreprise. La confiance accordée aux employés ainsi que le respect de leur identité professionnelle, et la valorisation du collectif (faire partager aux salariés la stratégie de l'entreprise, réhabiliter la notion d'équipe) sont des éléments à ne pas négliger pour aider les employés à s'intégrer et à se sentir bien dans l'entreprise. Enfin l'entreprise ne devrait pas hésiter à mettre en place des campagnes de préventions et d'accompagnements des victimes du stress.
De leurs côtés, il paraît également essentiel que les managers s'adaptent en intégrant les problématiques telles que le bien–être en entreprise dans l'encadrement des employés.

Quant aux salariés touchés, ils doivent se faire accompagner que ce soit de manière médical ou psychologique afin d'éviter toute aggravation de leur état de santé.

Pour en savoir plus: mieuxvivreautravail