Vous recherchez...

Dossier : Ouvrir son petit commerce

Ouvrir son petit commerce

Ouvrir son petit commerce, mission impossible?

La supérette du coin, le tabac d'à côté, la boulangerie la plus proche… Les commerces de proximité trouvent un nouveau souffle et tentent de faire face aux grandes surfaces. Les consommateurs apprécient le contact privilégié, les conseils du commerçant et la priorité aux produits français et européen. Simple mode ou réel changement des habitudes de consommation, l'INSEE estime que cette tendance devrait se confirmer dans les années à venir. Vous lancer dans la création de votre petit commerce, c'est donc possible, mais pas n'importe comment !

Avoir le profil

Quand on monte son affaire, un bilan personnel s'impose. Un tel projet nécessite de la motivation, du sérieux et une bonne dose de courage ! En plus des compétences en gestion et en commerce nécessaires, une connaissance des produits vendus est indispensable. Au quotidien, il faut savoir prendre des décisions, résister au stress et faire preuve d'un relationnel irréprochable auprès des clients.

L'étude de marché

Une fois le bilan de soi effectué, le moment est venu de faire un état des lieux du marché local. Posez-vous les bonnes questions avant toute chose : Quel type de produits je veux vendre ? Pour quelle cible ? Quels sont les besoins des consommateurs ? Quel est l'emplacement le plus approprié ? Quelle est la concurrence ? Les réponses à ces questions permettront de faire le point sur les objectifs et la marche à suivre tout au long de la mise en place du projet. Par exemple : on sait qu'entre 2000 et 2010, le nombre de commerces de proximité en milieu rural a connu une baisse annuelle de 0,5%, un emplacement au cœur d'une grande ville serait donc à privilégier.

L'aspect financier

Parlons des sujets qui fâchent ! Quand on monte son entreprise, que ce soit une SARL, EURL ou une entreprise individuelle, l'enjeu financier est cœur du projet. Après avoir établi son plan de financement, l'objectif est de convaincre les éventuels partenaires économiques d'investir. Pour cela, la préparation d'un dossier de présentation est de mise, on y trouvera entre autres les résultats de l'étude de marché. Vous y croyez ? Votre interlocuteur y croira aussi !

Faire la différence

En entrant dans votre boutique, les clients potentiels auront certaines attentes, a contrario des grandes surfaces : un accueil personnalisé, les conseils d'un connaisseur et, surtout, des produits de qualité. Ces derniers sont d'ailleurs à mettre en valeur par une surface de vente particulièrement soignée. Vous pouvez également les mettre en avant sur l'outil incontournable de communication aujourd'hui : le site internet.

Des aides du Pôle Emploi ou des compensations fiscales sont mises en place pour encourager les entrepreneurs. Alors si vous êtes un passionné, prenez le temps d'y réfléchir et, pourquoi pas, lancez-vous !