Vous recherchez...

Dossier : Le Reverse Mentoring : Quand les jeunes donnent des cours aux leaders !

Le Reverse Mentoring : Quand les jeunes donnent des cours aux leaders !

Avec le Reverse Mentoring, le Mentor est plus jeune que le mentoré. D’environ une vingtaine d’année. Parfois un peu moins. Parfois, beaucoup plus ! Le principe de base de cette nouvelle façon d’apprendre ? Le fait que les Digital Natives sont les mieux placés pour accompagner les leaders plus âgés, vers la transformation digitale.

 

Séances de Reverse Mentoring

Aujourd’hui, les entreprises sont confrontées à de nouveaux enjeux technologiques. Afin de bien les comprendre et de mener les bonnes actions pour en faire un véritable atout, une certaine maîtrise du sujet est indispensable. Or, à l’heure où tout se développe à vitesse grand V, les Digital Natives ont manifestement des avantages pour appréhender ce domaine. Car quand on naît et grandit avec un outil, l’apprentissage se fait de façon plus naturelle !

De la génération Y ou Z, les experts de l’évolution technologique, du digital et des réseaux sociaux sont prêts à transmettre leurs connaissances à leurs aînés. Comment cela se passe-t-il concrètement ? Première étape : Désigner un mentor (faisant souvent partie des Digital Natives) et un mentoré (un manager, un leader).

Avant de se lancer dans le grand bain, les jeunes mentors sont tout d’abord formés aux bases de l’accompagnement et de la pédagogie. Puis, les séances de coaching se déroulent en face-à-face. Plusieurs séances d’une à deux heures permettent un véritable échange et un suivi adapté aux connaissances et aux utilisations de chaque mentoré. Le dialogue s’amorce alors sur les besoins du mentoré, auxquels le mentor s’efforcera d’apporter une expertise et une réponse concrète.

 

Quels bénéfices tirer du Reverse Mentoring ?

À bien des points de vue, cette méthode d’apprentissage est un pari gagnant-gagnant. Tout d’abord, pour les mentors, qui développent des compétences en pédagogie, tôt dans leur carrière. Cela leur permet ainsi de renforcer leur confiance en eux, tout en structurant leurs connaissances de façon concrète. Organiser, partager leur savoir, un exercice qui sera utile aux leaders de demain !

Un bilan plus que positif aussi pour les mentorés qui acquièrent des connaissances, et commencent à intégrer de nouvelles pratiques pour répondre au besoin de digitalisation de leur entreprise.

 Cette dernière sort également gagnante de la méthode du Reverse Mentoring. En effet, les liens entre les générations de collaborateurs sont ainsi renforcés, autour d’une relation enrichissante et de confiance ! Il est également appréciable de pouvoir faire appel à ses ressources internes pour leur permettre de s’apporter mutuellement des connaissances.