Vous recherchez...

Dossier : Le recrutement sans CV

Le recrutement sans CV
En 2010, sous l'impulsion de l'APEC (Association Pour l'Emploi des Cadres), quelques entreprises françaises telles que Danone, Auchan, Areva ou encore Veolia, se lançaient dans le recrutement sans CV. Aujourd'hui, le dispositif a fait ses preuves et tend à se développer davantage.

Comment ça marche ?

Une première sélection est effectuée parmi l'ensemble des candidatures en fonction de réponses apportées à un questionnaire en ligne. Ce dernier est en moyenne composé d'une trentaine de questions qui ont toutes pour objet l'évaluation des compétences. Ainsi, des renseignements tels que l'âge, le sexe, l'origine ou encore le niveau de qualification n'entrent pas en ligne de compte car le candidat ne donne que son numéro de téléphone pour éviter tout a priori.

Chaque questionnaire correspond à un poste spécifique faisant appel à des compétences particulières. Il permet ainsi d'évaluer l'adéquation du candidat au poste convoité. Ce sont les arguments développés et la pertinence des réponses qui vont faire la différence en lieu et place du diplôme exigé ou de la durée des précédentes expériences professionnelles.

Quel est l'intérêt ?

Selon l'Apec qui est à l'origine de ce dispositif, le recrutement sans CV « permet à l'entreprise de diversifier ses sources de candidatures et de lutter contre les discriminations à l'embauche». Véritable promoteur de cette idée, l'Apec estime même que cette méthode peut s'appliquer à toutes les fonctions, aussi bien pour du recrutement de masse que pour un poste en particulier.

En effet, grâce à cette opération, chaque candidat a le sentiment d'avoir les mêmes chances que n'importe quel autre postulant puisqu'il est uniquement jugé sur ses compétences et sur son savoir-faire opérationnel. Le recruteur analyse ainsi des candidatures plus pertinentes et peut, par ce biais, détecter de nouveaux talents sans CV ni lettre de motivation.

Le recrutement sans CV permet indéniablement de sortir des dispositifs de sélection classiques puisque les candidats sont amenés à se projeter pendant 45 minutes environ dans ce qui pourrait être leur futur emploi. Le processus est d'ailleurs d'une efficacité redoutable pour tester la motivation du candidat puisque certains internautes abandonnent en cours de route car ils se rendent compte, au fil des questions, que le poste ne les intéresse pas vraiment.

De la même manière, ce dispositif permet d'éviter le « clonage » car de nombreuses entreprises ont pris l'habitude de recruter systématiquement les mêmes profils. C'est d'ailleurs que ce que confirme Anthony Belmas, un manager de rayon recruté sans CV par Auchan : « Cette méthode permet à l'entreprise de se faire une idée précise de la valeur du candidat, de son profil et de ses compétences réelles et non de celles que ses expériences ou son background lui prêtent».

Cependant, le recrutement sans CV n'est pas encore destiné à remplacer le recrutement classique. En effet, même si les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter ce mode de recrutement, on ne recense pour le moment que 500 embauches de ce type par an.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le site www.recrutersanscv.fr.