Vous recherchez...

Dossier : CPA, CPF, CEC… Comprendre pour ne pas se perdre !

CPA, CPF, CEC… Comprendre pour ne pas se perdre !

Après le CPF en 2015, c’est le CPA qui a fait son entrée en vigueur début 2017. Et le C3P ? Et le CEC, vous y avez pensé ? Si tous ces sigles vous ont perdu : ne vous inquiétez pas. Voici un petit récapitulatif qui vous servira de pense-bête !

Qu’est-ce que le CPA ?
Commençons par un peu de mathématiques (rassurez-vous, rien de bien compliqué). Pour résumer, on pourrait dire que : CPA = CPF + C3P + CEC
C’est-à-dire que le CPA, Compte Personnel d’Activité regroupe en fait plusieurs comptes. Le CPF, Compte Personnel de Formation, le C3P, Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité et le CEC, Compte d’Engagement Citoyen.
Si ces comptes vous semblent tout aussi obscurs, nous allons rapidement les passer en revue pour vous.
Le CPF : Est un compte qui permet de cumuler des droits à la formation, et d’en faire usage tout au long de la vie professionnelle. Ces droits permettent également d’avoir accès à un bilan de compétences, ou à un accompagnement dans le cadre d’une création d’entreprise.
Le C3P : En fonction de l’exposition à des facteurs de risque de pénibilité, on cumule des points. Points qui peuvent par la suite, être convertis en droits à la formation, retraite anticipée ou aménagement du temps de travail.
Le CEC : Les bénévoles et volontaires peuvent, grâce à leur action, cumuler 20 heures de formation par an, (dans un plafond de 60 heures par an). Et cela, en plus des heures déjà acquises sur le CPF. Il faut pour cela, avoir effectué un service civique, ou avoir été bénévole/volontaire dans une réserve, une association, ou avoir été maître d’apprentissage.

Qui est concerné par le CPA ?
Tout le monde ! Les salariés bien sûr, qui cumulent des droits à la formation tout au long de leur parcours professionnel, mais pas seulement.
Les jeunes sans diplômes peuvent bénéficier d’une formation financée par le Conseil Régional, afin de leur permettre de trouver un emploi durable.
Les bénévoles et les volontaires, cumulent des droits à la formation via leur CEC (Compte d’Engagement Citoyen). Les heures ainsi consacrées à des activités bénévoles ou volontaires depuis le 1er janvier 2017, seront créditées sur le CEC début 2018.
Et enfin, les demandeurs d’emploi qui souhaitent se former, grâce à des droits acquis lors d’expériences professionnelles précédentes.
Les travailleurs indépendants devront attendre les 1er janvier 2018 pour avoir accès à leur CPA.
Tout sur Internet
L’accès au CPA (et donc à tout ce qu’il contient) se fait sur Internet ou application mobile. Les personnes ayant déjà créé un compte à l’heure du CPF peuvent se connecter au portail du CPA grâce aux mêmes identifiants. Depuis janvier 2017, chaque salarié peut créer son compte en ligne : Pour cela, il faut se munir de son numéro de sécurité sociale, d’une adresse mail valide et de compléter le formulaire d’inscription. Les jeunes à partir de 16 ans (ou 15 ans pour les apprentis) peuvent également ouvrir leur compte.
Une fois le compte créé, il est consultable à la demande. Cela est sensé simplifier l’accès à ces informations et permettre de faire le point plus facilement sur sa situation professionnelle. La volonté de centraliser l’essentiel des informations concernant les droits à la formation se fait bien comprendre. Le CPA permet également d’avoir accès à ses bulletins de paie dématérialisés (pour les salariés concernés).
Un tout en un qui peut sembler difficile à appréhender, mais qui au final, s’avèrera bien pratique une fois bien pris en main !