Annuler

Dossier : Contrat d'Engagement Jeune

08 juillet

Lancé depuis le 1er mars 2022, qui remplace la garantie jeune, le contrat d’engagement jeune (CEJ) prévoit d’aider à l’insertion à l’emploi des jeunes.

Contrat d'Engagement Jeune

Lancé depuis le 1er mars 2022, qui remplace la garantie jeune, le contrat d’engagement jeune (CEJ) prévoit d’aider à l’insertion à l’emploi des jeunes. Ce contrat s’inscrit dans la continuité du plan “1 jeune, 1 solution” mis en place en juillet 2020. Ce plan a déjà permis à près de 4 millions de jeunes de trouver un emploi, une formation ou un parcours d’insertion. 

Qui peut souscrire à ce contrat ? 

Ce contrat d’engagement jeune s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus ou 29 ans révolus pour les individus reconnus en tant que travailleur handicapé. Pour l’entièreté de ces étudiants, aucun ne doit suivre une formation ou être étudiant à l’université. De plus, ils doivent aussi présenter des difficultés liées à l’accès à un emploi durable. Entrée en vigueur depuis le 1er mars, le CEJ prévoit un accompagnement individuel et intensif profondément renouvelé avec pour objectif, l’insertion à l’emploi pour ces derniers. Il s’agit d’un dispositif mis en œuvre par Pôle Emploi et les missions locales. 

Comment se déroule un contrat d’engagement jeune ?

Il s’agit d’un contrat qui engage les jeunes signataires dans un processus de 6 à 12 mois (18 mois dans certains cas). L’ensemble des missions que doivent réaliser le jeune chercheur d’emploi sont définies après un entretien avec un conseiller Pôle emploi ou de la mission locale. 

Ces missions peuvent être de plusieurs ordres :

- Mises en situation professionnelles (exemple : stage en entreprise), - Périodes de formation, - Phases de recherche d’emploi, seul ou en collectif, - Missions d’utilité sociale (exemple : service civique, Épide, École de la 2e chance). 

Le rythme de travail de ce contrat est de 15 à 20h par semaine. De ce fait, ces différentes missions doivent s’inscrire dans cette période de travail. Un revenu est prévu et il est compris entre 200 et 500 € en fonction du statut.

Des sanctions peuvent être appliquées en cas de non-respect de ce contrat par les jeunes signataires, notamment une suppression des revenus accordés par ce contrat.

Au mois d’avril 2022, il a été recensé environ 70 000 jeunes qui ont bénéficié de ce contrat. À long terme, ce contrat pourrait concerner environ 400 000 jeunes par an.

Contrat d'Engagement Jeune