SQUARE HABITAT NORD DE FRANCECERFRANCE Nord - Pas de CalaisTHIRIEZ LITERIEEURADIFPARTENORD HABITAT

Vous recherchez...

Dossier : Comprendre le CDI Intérimaire

Comprendre le CDI Intérimaire

Le CDI Intérimaire ou CDII, peut paraître paradoxal : un contrat à durée indéterminée, en intérim ? Arrivé en 2014, le CDI Intérimaire a le vent en poupe. Même s’il reste très minoritaire (Plus de 16 000 contrats signés fin mars 2017 pour 658 000 intérimaires au total), ce contrat pourrait bien trouver sa place et connaître le succès auprès des professionnels. Et si c’était pour vous ?

Comment ça marche, le CDI Intérimaire ?

Le CDII est un contrat spécifique proposé par l’agence de travail temporaire. Il encadre deux périodes relatives au travail en intérim : les missions au sein des entreprises, et les « intermissions » (périodes d’inactivité entre deux missions). En CDII, pendant les périodes d’intermissions, le travailleur est rémunéré ! Cela permet de lui assurer un revenu stable, calculé sur la base d’un SMIC et majoré selon la fonction occupée (+15 % pour un agent de maîtrise, +25 % pour un cadre). Les périodes de missions sont donc prises en charge par l’entreprise et les périodes d’intermission, par l’agence d’intérim.

Dans le cadre de ce contrat, la durée des missions dans la même entreprise, peut être allongée à 36 mois, contre 18 pour les missions « classiques ». La mobilité est également prise en compte, puisqu’elle est limitée à 50 km maximum du domicile. Enfin, le travailleur peut spécifier les différentes missions qu’il est en mesure d’assurer auprès d’une entreprise (dans la limite de 3 métiers).

Avantages vs inconvénients

Dans CDI Intérimaire, il y a… CDI ! Les avantages sont donc les mêmes qu’un contrat classique : Salaire garanti, congés payés, droit à la formation, accès facilité au logement, au crédit bancaire et donc à la propriété… Désormais, l’intérimaire peut aussi s’éloigner de la précarité souvent liée à ce type d’emploi. 

Mais. (Car oui, il y a toujours un « mais »). Une personne en CDII, doit rester disponible en période d’intermission : impossible de partir à l’improviste pour quelques jours de repos… De même, le maintien du salaire signifie l’arrêt du versement de la prime de précarité. Enfin, le travailleur en CDII ne peut pas refuser de mission (contrairement à ses confrères en contrat « classique »). Une sécurité d’emploi qui demande quelques sacrifices... !

Pour qui ?

En soi, tous les intérimaires sont éligibles à ce contrat. Cependant, il dépend fortement des besoins des entreprises, mais aussi de la motivation du candidat. Une personne étant appelée régulièrement sur un type de mission sera plus à même de bénéficier du CDII, qu’une personne exerçant un métier dont les besoins sont beaucoup plus ponctuels.

Selon des chiffres publiés dans Les Échos Start en octobre 2016, le CDII bénéficierait en majorité aux moins de 25 ans, et aux ouvriers non-qualifiés.