Vous recherchez...

Dossier : Manager quelqu'un de plus âgé

Manager quelqu'un de plus âgé

Jeune cadre diplômé, voilà votre premier job décroché. Vous arrivez dans une entreprise avec pour mission d'encadrer une équipe. Merveilleux ! Sauf que. La plupart de vos nouveaux collaborateurs sont plus âgés que vous. Comment réussir cette tâche délicate ? Voici quelques préceptes de base pour éviter les écueils les plus fréquents.

Savoir arriver dans sa nouvelle entreprise

Il n'est pas simple d'arriver à un poste de manager dans une entreprise. Dernier venu dans un rouage déjà bien huilé, vous serez sans doute amené à chambouler un peu le fonctionnement de cette équipe, puisque vous êtes le nouveau manager. Tandis que tout le monde se connaît, vous êtes un peu la curiosité du jour. Pas facile de trouver sa place ni même de se sentir légitime dans son nouveau rôle. Alors première chose à faire, surtout, ne pas combler son manque d'expérience par une autorité exacerbée. Cela ne ferait que braquer vos collaborateurs. Réussir sa première impression est un moment clé ! Ne cherchez donc pas à vous imposer. Présentez-vous, votre parcours, montrez-vous ouvert au dialogue et curieux du fonctionnement du service. Cet intérêt rassurera sans doute vos collaborateurs. Mettez en avant votre volonté de manager dans un climat de coopération, et rappelez-vous que tout n'est pas acquis par le fait d'arriver au poste de manager : il faut construire sa place, gagner la confiance et le respect de son équipe.

Apprendre à connaître ses collaborateurs

Pour être un bon manager, il faut donc connaître son équipe. Avant tout, observez son fonctionnement, comment sont organisées les tâches. Qui fait quoi et comment ? Intéressez-vous à vos collaborateurs, de façon individuelle. Pour cela, vous pouvez les recevoir en entretien individuel par exemple. Renseignez-vous sur le parcours, mais aussi sur l'expérience, les compétences, les aspirations de chacun des membres de votre équipe. Comprenez ce qui les motive. Voyez avec eux, leur rôle dans les projets en cours et à venir. Ce contact direct est à privilégier, plus chaleureux qu'un échange par mail (auxquels les plus jeunes générations sont plus habituées). Le mail peut parfois paraître froid et distant, ce qui est à éviter quand on cherche à faire comprendre à son équipe, l'importance de la dimension humaine dans sa méthode de management (surtout au début de la collaboration).

Instaurer son cadre, en douceur

Avant d'imposer votre propre méthode de travail, il faudra déjà penser à l'adapter en fonction de ce que vous aurez appris de votre équipe. Réfléchissez à ce qui pourrait marcher ou non. Adaptez votre cadre et n'imposez pas brusquement des changements radicaux. Quelles que soient les modifications que vous souhaitez apporter au service, prenez bien le temps d'informer vos collaborateurs et d'expliquer vos choix. Communiquez sur le fait que vous prendrez en compte les différents points de vue et remarques de votre équipe, soyez à l'écoute, mais sachez souligner qu'au-delà de faire des compromis, vous restez le seul décisionnaire. Sachez rester courtois et respectueux quoi qu'il arrive !

Un collaborateur « envahissant » ?

Il peut arriver qu'un membre de votre équipe cherche quelque peu à vous « seconder » dans votre mission, en justifiant de son expérience et de sa bonne connaissance de l'entreprise, par rapport à vous, le dernier venu. Il vous donne son avis sur tout et se permet même de vous donner des conseils (pas toujours avisés) sur comment exercer votre métier. Recadrer ce comportement peut s'avérer délicat. Pour y parvenir, communiquez avec votre collaborateur. Parlez-lui de votre implication et soyez sûr de vous. Mettez en avant la relation de confiance que vous essayez d'établir, précisez que vous appréciez ses efforts et que vous n'hésiterez pas à revenir vers lui en cas de besoin. Montrez-vous professionnel et  pourquoi ne pas essayer de lui confier de nouvelles missions ?