Vous recherchez...

Dossier : Créer sa micro entreprise durant l'été

Créer sa micro entreprise durant l'été

Créer sa micro-entreprise durant l'été

L'été c'est le moment où les étudiants cherchent un job qui leur permettra pendant deux mois de mettre de l'argent de côté pour leurs projets. Alors que beaucoup trouvent un travail dans la vente, le conseil clients, le secourisme ou l'animation, certains se lancent dans l'entrepreneuriat d'été. Alors comment monter son business ? Quelles sont les règles à suivre ? Et surtout comment ne pas se tromper ? Voilà le sujet de ce dossier, qui ne concerne d'ailleurs pas que les étudiants.

Vendre durant l'été

L'alimentaire

Alors que les vacanciers profitent du soleil sur la plage, il n'est pas rare que des vendeurs les abordent pour proposer des chouchous, des snacks en tous genres, parfois des glaces et des boissons fraîches. Il faut savoir que la vente de ces denrées est réglementée et qu'il n'est pas accordé à tout le monde de vendre des produits de consommation aux vacanciers.
Car, avant de se lancer, il ne faut pas oublier que la micro entreprise d'été nécessite l'acquittement de charges, en plus du prix d'achat des beignets, canettes, et autres glaces…De plus, les produits vendus en été sont de plus en plus soumis à des règles strictes d'hygiène. Au moindre écart avéré, c'est une forte amende qu'il faudra régler aux services d'hygiène. Et la note peut dans certains cas être très salée.Préférez donc si vous n'avez pas prévu d'équipements suffisants pour la préparation et la conservation des denrées, des produits non périssables comme des canettes métalliques, des paquets de snacks industriels, des glaces non artisanales tout en respectant les normes de température de conservation. Vous aurez des dates de péremption bien plus lointaines qui vous éviteront de devoir jeter tout votre stock au bout de deux jours.

Les vêtements et souvenirs

La vente de vêtements et de souvenirs est encore plus réglementée et les commerçants résidents ne voient pas forcément d'un bon œil l'arrivée d'une proposant les mêmes gammes de produits aux touristes. Car les charges qui pèsent sur les boutiquiers sont évidemment importantes, surtout dans des zones à forte affluence touristique. Pour éviter la concurrence déloyale, il est presque impossible d'obtenir un permis pour devenir vendeur ambulant de prêt-à-porter.
Cette activité est bien souvent réservée aux commerçants qui ont déjà une ou plusieurs boutiques et qui souhaite compléter leur activité. Donc pour vendre des maillots de bain en été ce n'est pas le meilleur choix à faire.
Obtenir une carte de commerçant ambulant en se déclarant à la préfecture et à la Chambre des métiers et de l'artisanat est nécessaire pour pouvoir vendre en toute légalité. Puis, une fois ces démarches accomplies, se renseigner à la CIRA pour connaître les charges à payer n'est pas une mauvaise idée.

Acheter en gros, un bon moyen pour faire du profit

S'il y a une chose qu'il faut prévoir, c'est bien son budget de départ. Pour cela il faut faire un calcul réaliste du nombre de produits proposés et faire une estimation de ses ventes. Rien de tel pour cela de s'adresser aux anciens pour savoir comment leur stock s'est écoulé et l'argent personnel qu'ils avaient investi au départ.
Acheter en gros est le meilleur moyen pour obtenir les prix d'achat les plus intéressant et cela permettra de réaliser de réelles économies en fonction de l'importance du stock.
Si vous vous enregistrez à la chambre de commerce de la région où vous souhaitez pratiquer une activité, vous pourrez certainement accéder à la carte offrant l'accès aux grossistes type « Metro ». Ils sont réservés aux professionnels et les tarifs pratiqués laissent envisager une marge confortable.

Vendre sur le marché

Il vous faudra dans tous les cas une carte de marchand non sédentaire ou de commerçant ambulant délivrée par la Préfecture ou la sous-préfecture de votre région qui doit être renouvelée tous les deux ans dans le cas d'une activité qui s'étendrait au-delà d'un été.
Mais il faut aussi obtenir une autorisation de la mairie pour l'attribution d'un emplacement sur le marché (s'adresser au placier adjudicataire de la mairie dont dépend le marché) ou pour stationner sur la voie publique car la carte autorise la vente sur les marchés et directement sur la voie publique. Contrairement aux forains, les marchands ambulants doivent justifier d'une domiciliation fixe de six mois minimum.
Pour les denrées alimentaires périssables, ils sont aussi soumis à des contrôles du service communal de l'hygiène et de la santé.

Prévoir la météo

C'est un conseil qui semble basique mais il permet d'éviter de faire de votre job d'entrepreneur un calvaire et de devoir échanger votre maillot de bain pour un ciré de matelot.Car il serait catastrophique d'avoir acheté en gros des denrées ou textiles qui vous deviendraient inutiles en cas de pluies abondantes.

VB