Dossier : Hypersensible et travail, comment gérer ?

Hypersensible et travail, comment gérer ?

Tout est décuplé. Émotivité, anxiété, empathie, stress… Ces quelques mots en disent déjà beaucoup sur le quotidien des hypersensibles. Au travail,  là où l’efficacité, la rentabilité, la concurrence et le chiffre ont une place parfois plus importante que les émotions, il serait aisé d’en venir à se demander si les hypersensibles ont vraiment leur place en entreprise. Cette sensibilité émotionnelle souvent redoutée et pointée du doigt, cache pourtant de véritables qualités, utiles pour de nombreux projets. Gérer ces collaborateurs demande une attention particulière.  Alors comment faire ?

 

C’est quoi, en fait, un hypersensible ?

Extrêmement sensibles à leur environnement, les hypersensibles ressentent les choses de façon plus intense que les autres personnes. Bruit, stress, pression du résultat… Là où la majorité des collaborateurs font face à ces facteurs avec plus ou moins de difficulté, les hypersensibles se sentent sur-stimulés de façon permanente, et leurs conditions de travail ainsi que les relations avec les autres collègues, les clients ou la hiérarchie peuvent générer des états émotionnels plus intenses.

Une situation qui peut rapidement mener à une fatigue psychique et physique, car tout est pris très à cœur et poussé dans une démarche réflexive profonde. Les remarques, les tensions, les désaccords, génèrent donc un état d’anxiété permanent.  Cela représente les principales difficultés des hypersensibles au travail, qui peuvent parfois être catégorisés comme trop vulnérables et susceptibles.

Mais être hypersensible ne se résume pas à cela, et heureusement ! Des états émotionnels dynamiques et positifs peuvent également se manifester chez ces personnes, qui font preuve de qualités intéressantes pour la vie de l’entreprise.

 

Des qualités qu’il est possible de mettre à profit

Avec tout ce lot d’émotions, les hypersensibles sont en général des personnes plus créatives. Elles font également preuve de plus d’empathie, et comprennent mieux les besoins de chacun (collaborateurs, clients etc.).

Leur intuition et leur démarche de réflexion donnent lieu à une analyse rapide des situations et une vision d’ensemble qui peut être utile à la prise de décision. Elles font également preuve d’une bonne capacité d’anticipation. À la recherche de l’excellence, les hypersensibles sont des travailleurs consciencieux, soucieux des détails et loyaux.

Les hypersensibles pourront donc s’épanouir dans des secteurs où ces qualités sont importantes. Par exemple dans les métiers artistiques mais aussi dans les domaines de la santé, de l’environnement et même dans l’IT !

 

Un coaching adapté

Le rôle du manager prend également une dimension supplémentaire ! Coacher un hypersensible peut effrayer, par peur de froisser la personne ou de la décourager. Cependant, il est nécessaire d’ouvrir le dialogue pour montrer sa volonté d’échanger et éviter des éventuelles incompréhensions.

Se montrer disponible et ouvert au dialogue pourra aussi faciliter les contacts avec les collaborateurs. En cas de difficultés, les hypersensibles doivent avoir des éléments concrets sur lesquels se reposer. Se concentrer sur des éléments factuels, rationnaliser et agir sont les clés essentielles pour un management efficace avec les hypersensibles !