Vous recherchez...

Dossier : La reconversion professionnelle

La reconversion professionnelle
Véritable transition, la reconversion est l'occasion d'atteindre l'épanouissement professionnel. Mais ne vous lancez pas tête baissée dans l'aventure, une reconversion s'étudie et se prépare.

La reconversion professionnelle est aujourd'hui totalement banalisée. Il y a encore une dizaine d'années, on faisait un « plan de carrière » figé avec des étapes précises à franchir à 27 ans, 32 ans etc. Mais cette époque n'est plus.

D'après un sondage IPSOS réalisé en avril 2009 :

  • 83 % des Français l'envisagent en cas de licenciement,
  • 71 % des Français la déclarent comme un nouveau départ dans la vie,
  • 32 % des actifs pourraient se réorienter professionnellement d'ici un an.

Avant d'entamer quoi que ce soit il est important de se poser les bonnes questions quant aux raisons qui vous poussent à changer de vie professionnelle.
Dans un premier temps, définissez clairement vos envies, vos motivations personnelles : cherchez à voir ce qui motive votre désir de reconversion et ce que vous désirez à la place. Il vous sera également nécessaire de faire le point sur vous-même afin de dégager vos compétences, vos points forts et aussi vos points faibles. En fonction de cela, examiner ensuite les possibilités qui s'offrent à vous, leurs bénéfices mais aussi les inconvénients et les obstacles, car il y en a forcement toujours, c'est pourquoi il est également essentiel d'avoir un plan de secours.

De multiples solutions s'offrent à vous si l'envie vous prend de donner un second souffle à votre carrière.

  • Prendre contact avec les organismes de sa région.
    Avant de vous lancer dans la recherche d'emploi ou dans la création d'entreprise rien de tel que de prendre contact avec les organismes spécialisés de votre région. Pour le Nord – Pas-de-Calais, certains permettent aux salariés et demandeurs d'emploi de passer un bilan de compétences qui permettra de déboucher sur une VAE ou VAP (validation des acquis professionnelle).
    Cliquez ici pour retrouver les centres de bilans de compétences partenaires de L4M.
  • DIF : Droit Individuel à la Formation.
    Il a pour but de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d'heures de formation de 20 heures par an, cumulables sur six ans dans la limite de 120 heures. Mais la mise en oeuvre du DIF requiert l'accord de l'employeur sur le choix de l'action de formation. La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition conventionnelle contraire ; elle est prise en charge par l'employeur.
  • VAE : La validation des acquis de l'expérience.
    Avoir travaillé durant des années au sein d'une entreprise implique l'acquisition d'une expérience professionnelle et une capacité à endosser différentes fonctions. Mais encore faut-il valider ces compétences par un diplôme qui permettra au futur employeur d'étoffer son point de vue sur vos compétences. Pour cela, n'hésitez pas à effectuer un bilan de compétences dans un premier temps, puis, pourquoi pas quelques formations comme le CIF, avant une VAE qui peut être complétée par une formation post validation type VAP.

Enfin, n'oubliez pas que la reconversion professionnelle est une étape cruciale qui va déterminer votre future carrière. Il faut donc prendre tous les paramètres en considération et même les moins agréables. Changer de métier ou d'orientation suppose outre un apport financier, une motivation sans faille et une maturité pour sans cesse se remettre en question.