Vous recherchez...

Dossier : Que se passe-t-il dans l'envers du décor des grandes surfaces ?

Que se passe-t-il dans l'envers du décor des grandes surfaces ?

Quand on fait ses courses dans un supermarché, on prend les articles dans les rayons, on les paie et on s'en va. Tout au plus côtoie-t-on les hôtes de caisse et quelques employés chargés de la mise en rayon de nouveaux produits. Comme on peut – à raison - le soupçonner, lesdits produits n’atterrissent pas tous seuls dans la réserve du magasin. Achat du stock, mise en place des opérations marketing, transport et stockage des marchandises... Toute une chaîne de métiers dont la vente au client est en quelque sorte l'aboutissement.

 

Levons le voile sur ces professions souvent méconnues du grand public.

 

 

Les entreprises parlent aux entreprises

 

La grande aventure de la commercialisation des marchandises commence au sein-même de l'entreprise qui aura pour mission de vendre ses produits aux grandes surfaces. C'est ce que l'on appelle le B2B (Business to business). Autrement dit, les commerciaux du fournisseur traitent avec le responsable des grandes surfaces sur plusieurs plans :

  • La négociation du prix d'achat et de la quantité achetée,
  • La mise en place d'opérations commerciales : animations, publicité sur le lieu de vente, campagnes d'affichages, etc.

Par l'entremise du directeur des ventes, l'entreprise a fixé des objectifs en termes de chiffre que les commerciaux doivent remplir en visitant leur carnet de clientèle. Avant tout rendez-vous, une réunion a eu lieu avec le service marketing pour évoquer les possibles opérations commerciales à vendre aux grandes surfaces. Cette étape de négociation fait partie d'un ensemble planifié bien en amont appelé Rétro-planning. Rien de disco là-dedans : il s'agit d'un calendrier sur lequel sont notées toutes les tâches à accomplir pour un événement donné et pour tous les départements de l'entreprise : marketing, fabrication, pôle commercial, communication…

 

De leur côté, les gestionnaires du stock et/ou les directeurs du magasin recontactent également les entreprises avec lesquelles ils travaillent lorsque leurs réserves doivent être renouvelés. À leur tour, ils peuvent entamer des négociations concernant de possibles remises sur leurs achats.

 

Acheminement des marchandises et stockage : toute une logistique !

 

La commande des marchandises et la négociation des tarifs terminées, vient le temps de l'acheminement du stock jusqu’à l'entrepôt du point de vente. Cela concerne le domaine du transport. Ce domaine ne concerne pas uniquement les chauffeurs poids-lourd que contactent directement les entreprises. Il s'agit au contraire de sociétés dont les conducteurs font partie. Cela implique des partenariats, des conventions et du démarchage également. Mais également une organisation particulière et administrative. C'est souvent l'agent de transit qui gère cette partie et dirige les flux de marchandises vers leurs destinations.

Parfois même, un grand groupe possède également un département transport ainsi qu'une flotte de camions qu'il utilise pour le transport ou l'export des marchandises. Celles-ci sont préparées et retirées avant d'être acheminées.

 

Une fois les marchandises arrivées sur le lieu de stockage, le gestionnaire des stocks des grandes surfaces s'occupe de la répartition des marchandises en fonction des besoins du magasin. Sa mission est de veiller à ce qu’aucun rayon du magasin ne se retrouve en rupture de stock et de s'assurer du constant approvisionnement de la réserve pour pallier les urgences ou une recrudescence de la demande à certaines périodes.

 

Un bon gestionnaire de stock est capital pour la bonne santé d'une grande surface : L'idée est de prévoir au plus juste pour éviter au maximum le gaspillage du stock, notamment en matière de denrées périssables. Et en plus d'éviter la rupture de stock… une bonne gestion peut également éviter le surstock et donc le manque de place ainsi engendré !

 

Il faut parfois en connaître un rayon…

 

Les marchandises ne se placent pas toutes seules en rayon : il faut les y aider. Et surtout les agencer pour qu'elles attirent l’œil et soient achetées. La réflexion autour de la mise en place, du positionnement et de l'agencement de l'espace est l'apanage du chef de rayon.

Un peu comme les commerciaux, à sa charge de réaliser du chiffre d'affaires dans son domaine. C'est la raison pour laquelle il doit agencer l'espace de manière à mettre en évidence les plus grosses ventes et à sélectionner soigneusement ses produits. C'est également lui qui décide des opérations de promotion relatives à son rayon. Sous les ordres du directeur du magasin qui fixe les objectifs financiers, le chef de rayon est cependant libre des décisions à prendre pour parvenir à ces résultats.

 

Et la boucle se ferme avec les employés qui ont pour mission de remplir les rayons avec les produits et les hôtes et hôtesses de caisse qui s'assurent du paiement de la part des clients.