Vous recherchez...

Dossier : Les métiers de la production viticole

Les métiers de la production viticole

Les métiers de la production viticole

Profondément ancrée dans notre culture, la production de vin est un symbole fort de notre gastronomie. Et qui dit production, dit opportunités d'emplois. Quels sont les métiers présents sur le circuit de fabrication d'une bouteille de vin, quelles sont les formations existantes et comment évolue ce secteur, vous trouverez des éléments de réponse dans ce dossier.

Quels sont les métiers présents sur le circuit de production ?

Entre la pousse du cep et la bouteille de vin sur la table, beaucoup de métiers et de savoir-faire interviennent : l'ouvrier viticole, le caviste, le sommelier, l'œnologue, le conducteur de chaine, le responsable qualité… D'autres métiers, présents dans les productions plus généralement, agissent également comme commercial, magasinier, comptable, responsable des achats… Toutes ces équipes sont menées par le viticulteur, propriétaire et gérant du vignoble. Il faut aussi prendre en compte tous les métiers annexes : tonnelier, producteur de bouchons ou de machines.

Comment entrer sur le marché du vin ?

Selon l'étape de production que vous choisissez, le métier peut nécessiter certaines qualités. Si vous souhaitez travailler directement sur la vigne, une bonne forme physique, un goût pour la nature et l'esprit d'équipe sont indispensables. Pour le reste des métiers, la passion du vin, un savoir-faire et une connaissance du matériel son requis. Des formations du CAP au Mastère peuvent vous faire accéder à ce milieu : le Capa (Certificat d'aptitude professionnelle agricole), le Bepa (Brevet d'études professionnelles agricoles), le BTSA (Brevet de technicien supérieur) ou encore le Mastère spécialisé en commerce international des vins et spiritueux.

Comment évolue le secteur du vin ?

La renommée du vin français ne suffit plus face à la concurrence internationale de plus en plus implantée sur l'hexagone. Les vendeurs de vin doivent mettre les bouchées doubles sur le packaging ou les stratégies de distributions. Le secteur est donc à la recherche de sang neuf en matière de marketing. Les producteurs doivent de leur côté mettre l'accent sur la qualité, et pourquoi pas surfer sur les nouvelles tendances, comme le vin bio.

Avec plus de 144 000 exploitations et près de 190 000 salariés, le marché du vin a certes souffert de la crise et de la mondialisation, mais ne risque pas de s'éteindre de si tôt. Vous pouvez donc vous lancer dans ce domaine tout en sachant que de l'innovation, de la créativité et de la qualité seront primordiaux pour réussir.