Vous recherchez...

Dossier : Du bois et des hommes, les métiers au creux des arbres

Du bois et des hommes, les métiers au creux des arbres
Le bois est une matière très riche que l’on retrouve tout autour de nous : qu’il s’agisse de nos maisons, de notre mobilier ou dans des œuvres artistiques. Les métiers qui touchent à cette thématique sont tout aussi riches et variés, représentant 400 000 emplois à travers la France. Ils ont de plus, au fil du temps, subit des modernisations non négligeables qui ont facilité les conditions de travail pour permettre des travaux toujours plus efficaces. Si la nature est quelque chose d’important pour vous, pourquoi ne pas envisager de vous mettre au service de ce joyau naturel, les formations nécessaires pour accéder à ces métiers étant souvent du niveau d’un CAP ou d’un BAC pro ? L4M vous emmène des forêts jusqu’aux constructions pour vous présenter quelques métiers ayant trait au bois !

Les métiers de la forêt

Au creux des arbres, de nombreux emplois sont à pourvoir dans la sylviculture et l’exploitation forestière. La première regroupe tout ce qui aide à gérer de manière durable la forêt comme des travaux d’amélioration tandis que l’exploitation forestière est l’ensemble des techniques pour la récolte rationnelle des arbres. Les emplois dans ces secteurs sont de plus en plus qualifiés alors que le matériel utilisé se modernise. Parmi tous les postes disponibles, le bûcheron ou agent forestier qui prépare les chantiers en coupant et façonnant les arbres selon l’utilisation dont ils vont faire l’objet. Ceux qui apprécient le travail en équipe et en plein air seront comblés dans cette tâche manuelle de plus en plus perfectionnée. Le sylviculteur programme et contrôle tous les travaux tandis que le pépiniériste produit et met en vente les plants forestiers. Le commerce, le management ne sont donc pas absents des forêts.

Les métiers du matériau

Certains vouent leur carrière à régénérer le bois coupé en utilisant toutes ses possibilités. Après l’étape de la forêt, le bois passe souvent par la case sciage qui permet de valoriser ce matériau et de perfectionner sa coupe. Le bois étant de plus en plus utilisé, les scieries montent en puissance et les jeunes diplômés sont presque assurés de trouver un emploi dès la fin de leurs formations. Le secteur a également subi les évolutions techniques et les métiers ont évolué dans ce sens, été améliorés par l’informatisation et donne un aspect jeune à ce domaine de tout temps. L’affûteur contrôle l’état des outils de coupe et les remet en état régulièrement pour éviter tout danger ou malformation. Indispensable à l’atelier, de par son savoir et sa technique, il améliore les conditions de travail des pilotes de scie. D’autres métiers de la scierie existent et sont peut-être des voies intéressantes de spécialisation comme le raboteur qui aplanit et travaille les bois séchés, le cubeur qui mesure les bois ronds après l’écorçage ou le trieur qui agence les paquets par débits et qualités.

Le mobilier

Lorsque le bois est enfin de la meilleure qualité possible, vient l’étape de son utilisation dans divers domaines. Le mobilier et l’agencement par exemple, qui subissent une évolution constante des marchés, des produits et des techniques de fabrication, imposent aux jeunes diplômés de savoir s’adapter. Ce secteur, tout comme les autres, demande des profils couvrant un large champ de compétences et de créativité. L’ébéniste réalise ou répare des armoires, des commodes ou d’autres mobiliers faits à partir de bois. C’est un métier presque artistique qui donne au bois toutes les couleurs, toutes les formes afin de réaliser des mobiliers personnalisés, originaux et de toute beauté. Le restaurateur de son côté, occupe les mêmes fonctions si ce n’est qu’il redonne une nouvelle vie à du mobilier en bois déjà utilisé, vieilli, en mauvais état ou cassé. Il est chargé de réparer des vestiges pour leur donner une nouvelle utilisation ou un design neuf. Venez en apprendre plus sur ce métier particulier à travers cette nouvelle interview. Un autre poste : celui de doreur sur bois qui donne de l’éclat à cette matière et aux meubles choisis.

La construction

On voit bien que le bois est partout, jusqu’à notre propre foyer. Le secteur du bois dans la construction, poussé par un choix écologique ou énergétique, connaît une belle évolution, générant de nouveaux emplois au passage. Tandis qu’il y a pénurie en techniciens de bureaux d’études spécialisés dans le bois ou capables de travailler pour un projet de construction intégrant du bois, les charpentiers et les menuisiers sont aussi très recherchés. Le menuisier est partout dans la construction : il fabrique chaque élément, effectue leur pose et leur ajustement en coordonnant son activité avec celles des autres corps du métier. Accessible avec un CAP ou un BAC pro, le menuisier au plus près du bois saura user de toutes ses qualités. Avec le même niveau de diplôme, vous pouvez aussi devenir charpentier, atout indispensable du chantier qui fabrique et pose la charpente bois sur tout bâtiment, allant même parfois jusqu’à la concevoir depuis le départ au travers de plans dessinés.

Si la perspective d’un emploi proche de la nature, en plein air et en équipe vous intéresse, n’hésitez donc plus à aller jeter un coup d’œil du côté des métiers liés au bois. Un secteur en hausse, des postes variés et intéressants ainsi que bien d’autres spécialisations vous attendent. A vous de bien choisir le type de poste qui vous intéresse le plus (à l’extérieur ou en atelier, très physique ou plus manuel, artistique) avant de vous lancer dans une formation adéquate, accessible à tous.