Vous recherchez...

Dossier : Comment vivre de sa passion pour les animaux

Comment vivre de sa passion pour les animaux
Un vétérinaire, un maître-chien ou un directeur de refuge ont en commun l’amour des animaux qui les pousse à leur dédier leur vie professionnelle. Il est possible de transformer une passion en métier mais cela demande de la motivation. Des formations sont aussi essentielles afin d’acquérir toutes les connaissances pour s’occuper des bêtes et veiller à leur bonne santé. Allons donc faire un tour chez nos amis les animaux à travers trois domaines : l’élevage, la protection et l’information.

Les éleveurs vivent avec leurs animaux et se chargent de les accueillir, de les nourrir et de veiller à leur croissance. Il existe deux types d’élevage : les élevages traditionnels ou intensifs pour les grandes exploitations (porcs, poulets, etc.) et les élevages d’animaux de compagnie à travers les refuges où sont recueillis chats, chiens et autres animaux abandonnés. L’activité dans une exploitation impose de grands coûts en matériel pour suivre les évolutions techniques et il faut pouvoir rembourser ensuite. Les niveaux de qualification pour ce travail vont du CAPA au BTSA principalement et l’éleveur peut avoir des salariés ou recourir à des spécialistes pour le conseiller (inséminateur, technico-commercial en alimentation animale).

Des passionnés souhaitent également s’occuper de tous les animaux qui partagent notre quotidien afin d’en faire un moyen de gagner leur vie tout en faisant quelque chose qu’ils aiment. Cependant, comme tout autre métier, les toiletteurs, éleveurs canins ou maîtres-chiens devront prouver leurs compétences et avoir un vrai sens commercial pour s’installer à leur compte. Ce genre de métier est toutefois accessible avec des formations diverses comme le CAP, le BEP, le BEPA, le BTA ou le BTSA.

Il est possible aussi de vouer sa vie à protéger les nombreuses espèces animales en voie de disparition. Des métiers existent pour les aider à survivre et se reproduire dans leur milieu naturel ou dans un lieu aménagé comme un zoo ou un parc. Si vous détestez la pollution ou le braconnage, des métiers comme garde-chasse ou garde-pêche se chargent de protéger les espèces et leurs milieux des dangers humains. Les organismes de protection de la nature accueillent surtout des bénévoles (avec de grandes connaissances en zoologie ou en botanique) et quelques saisonniers mais on y retrouve des métiers plus « administratifs » comme les chercheurs ou les soigneurs qui sont recrutés sur concours à l’échelle nationale ou locale.

Du côté de la santé, le travail du vétérinaire, profession de rêve pour ceux veulent s’occuper d’animaux, prime mais est accessible après de longues années d’études. En ville, il soigne les petits animaux dans son cabinet alors qu’à la campagne, il peut se déplacer dans les fermes pour prévenir les maladies ou aider à mettre bas. Il peut aussi travailler dans les zoos auprès d’animaux bien plus particuliers ou dans des industries pharmaceutiques et agroalimentaires. Avec un CAP, un BEP et deux années de formation ou un bac professionnel, il est possible de devenir un auxiliaire spécialisé vétérinaire qui réalise des tâches plus basiques comme les pansements, les points de suture et les tatouages, s’attelle au travail administratif et assiste le vétérinaire lors des opérations.

Il existe des métiers proches des animaux comme les dresseurs qui entretiennent une relation privilégiée avec eux. Un dresseur les étudie et les observe pour comprendre leur comportement et les amener à adopter de bonnes attitudes. Il approche donc de nombreux animaux comme les chiens, pour protéger les biens et les personnes (maître-chien) ou faciliter la vie (éducateur de chiens d’aveugles), mais aussi les chevaux (écuyer ou lad-jockey) voire des fauves ou des dauphins pour préparer des spectacles. Le dresseur peut choisir de devenir professeur en aidant des personnes à entretenir de meilleures relations avec leur animal de compagnie. Les employés de zoo sont également au plus près des animaux et des visiteurs pour les informer sur les espèces entretenues en leur lieu. Enfin, dans une autre forme d’information, le vendeur animalier réunit son intérêt pour les bêtes et le sens du commerce en conseillant les clients et en veillant à la bonne santé de ses « produits ».

Il est donc possible de convertir une passion en un métier et même si cela requiert beaucoup de détermination, les formations pour accéder à certains postes sont très accessibles. De plus, cette catégorie propose un panel de métiers très large qui vous permettra de choisir entre venir en aide, prendre soin de tous les animaux ou de vous spécialiser auprès de ceux que vous préférez.