Vous recherchez...

Dossier : Les Métiers du service à la personne

Les Métiers du service à la personne

Les Métiers du service à la personne

Avec pas moins de 145 000 emplois créés en 2006, le secteur du service à la personne est en pleine expansion. Le vieillissement de la population, l'augmentation du travail des femmes et la reprise de la natalité contribuent en effet fortement à son développement. Avec la mise en place récente du chèque emploi service universel, employer une personne à domicile est devenu plus simple. Alors pourquoi n'en profiteriez-vous pas pour vous lancer dans l'aventure ?

Bien loin s'en faut, le service à la personne ne s'adresse pas seulement aux personnes âgées, handicapées, malades ou en convalescence. De plus en plus de familles et de célibataires font appel aux talents de ces professionnels de l'aide à domicile. Qu'elles soient effectuées quelques heures par semaines ou quotidiennement, les tâches susceptibles de requérir de tels services sont nombreuses. On distingue trois domaines d'activités définis : l'enfance, la dépendance et l'habitat.

L'aide à l'enfance

Les activités de service liées à l'enfance tournent principalement autour de la garde. Baby-sitter ou assistante maternelle, ces professionnelles exercent en freelance ou sont employées par une entreprise ou une association. Elles sont chargées de la garde des enfants à leur domicile mais aussi à l'extérieur lors de promenades ou autres sorties diverses.

Pour les enfants et adolescents qui auraient des difficultés scolaires, les professeurs particuliers proposent un soutien scolaire destiné à approfondir les enseignements vus à l'école. Mathématiques, français ou histoire-géographie, les cours qu'ils dispensent s'effectuent là encore au domicile des intéressés.

Assister les personnes dépendantes

Il existe deux types de métiers liées à l'assistance à la vie quotidienne : ceux qui peuvent dispenser des soins et ceux qui ne le font pas.

L'aide à domicile, appelé aussi agent à domicile, fait partie de la seconde catégorie. Pouvant exercer sans diplôme, il ne s'occupe que des tâches domestiques comme les petits ménages, les courses ou encore le repassage. L'auxiliaire de vie sociale, quant à lui, accompagne les personnes en difficulté dans leurs tâches quotidiennes telles que le lever, l'habillage, la toilette ou encore le repas. Il est généralement titulaire d'un diplôme équivalent au CAP ou au BEP.

Pour ce qui est des professionnels habilités à donner des soins, une formation spéciale est requise. Le technicien de l'intervention sociale et familiale (TISF) se forme en alternance pendant 2 ans après le bac (ou niveau équivalent). Il intervient auprès des familles et personnes fragilisées. Il les assiste quotidiennement dans les travaux ménagers et administratifs, leur procure les soins nécessaires et assure également une aide sociale. L'aide-soignant, de son côté, prodigue lui aussi des soins à domicile et une aide à la mobilité et à l'hygiène. Il est, comme l'infirmière, titulaire d'un diplôme professionnel.

L'entretien de la maison et du jardin

L'homme de toutes mains (ou employé de maison) réalise des petits travaux, aide à monter les meubles ou encore s'occupe du jardinage. Il a le statut d'un artisan inscrit à la chambre des métiers et doit obtenir un agrément pour pouvoir exercer. Il existe deux types d'agréments, l'agrément simple et l'agrément qualifié qui est réservé aux organismes de services de garde d'enfants de moins de 3 ans ou d'assistance aux personnes de plus de 70 ans, handicapées ou dépendantes.

A noter que les services qui entrent dans la catégorie de l'habitat ne se limitent pas aux seuls travaux de réparations ou d'entretien du jardin. On compte également l'assistance informatique et Internet, le gardiennage et la surveillance ou encore la préparation de repas et la livraison de ces derniers.

R. J.