Vous recherchez...

Dossier : Les métiers de la grande distribution

Les métiers de la grande distribution

Les métiers de la grande distribution

Alors que nous arpentons les allées des supermarchés, du personnel arrange et aménage les rayons. Le parcours des produits qui finissent sur les étales s'avère souvent très long et de nombreux maillons s'enchevêtrent entre la fabrication du produit jusqu'à son achat en caisse. La compétition entre les enseignes oblige pousse les salariés à être de plus en plus efficaces. Cependant, pour qui apprécie un métier en perpétuel mouvement, la grande distribution peut répondre à ses attentes. Sans répertorier de manière exhaustive tous les métiers qui s'enchaînent dans le processus de vente, ce dossier se penche sur les maillons importants de la grande distribution.

Travailler au sein d'une grande surface

S'il est un secteur qui recrute massivement chaque année, c'est bien la grande distribution et ce que l'on soit sans qualification ou bac +5. Chaque semestre plus de 100 000 postes se créent en France. Cependant ce secteur n'a pas la meilleure image qui soit. Les conditions de travail et les vastes amplitudes horaires imposent un important turn-over et certaines enseignes connaissent quelques difficultés à recruter.

Cependant la grande distribution permet souvent des évolutions de carrière en interne même sans qualification. Les bac +2 peuvent prétendre à des postes de cadres dès leur embauche. Dans la plupart des grandes enseignes, ce sont environ 4 000 personnes qui changent de postes chaque année.

Des postes variés, pour diverses missions

Organisation oblige, les grandes surfaces sont des magasins très hiérarchisés : entre les différents services, les postes s'organisent selon les compétences de chacun et l'expérience plus ou moins longue dans un domaine ou au sein du magasin.
Il y a la gestion des stocks, les stands pâtisserie, boucherie, poissonnerie, les caisses etc. Autant de spécificités qui peuvent permettre d'avoir une expérience dans les métiers de bouche avant de lancer, pourquoi pas, son propre commerce. Cependant les postes sont bien souvent à temps partiel, ce qui ne permet pas toujours d'avoir des rémunérations correctes. Les avantages dépendent de la politique du magasin.
Rentrer dans l'équipe d'une grande surface suggère d'en respecter l'esprit. Du comportement à la tenue vestimentaire, l'employé doit être attentif à la clientèle, savoir la renseigner, tout en ayant une bonne présentation. Les valeurs du magasin sont généralement inculquées dès les premières journées de formation.
Ainsi il ne s'agit plus seulement pour le vendeur de faire du volume, mais de privilégier l'écoute et le contact avec le client. Les compétences d'animation commerciale et de management font aujourd'hui la différence entre les candidats.

Travailler au service de la marque

Marketer en direction générale, qualiticien, réceptionnaire, responsable communication, responsable consommateurs, responsable d'enseigne, responsable des relations humaines, responsable merchandising… Voilà autant de postes qui réfléchissent à la stratégie de l'enseigne.

Les grandes enseignes alimentaires, mais aussi en mobilier, bricolage, jardinerie… doivent être en constante innovation. Repenser la psychologie du client, s'adapter à ses besoins et ses envies, voilà une des missions les plus importantes des marques pour s'adapter à un marché toujours plus concurrentiel. Tant au niveau des magasins, des achats, que de la logistique ou de l'informatique, le « tout pour le client » est le moteur central de la direction des magasins. Les cadres qui vont travailler au service de la marque sont bien souvent embauchés en fonction de leur niveau d'études et de leurs expériences professionnelles en matière de communication marque. Les diplômés de grandes écoles de commerce ou les titulaires de master professionnel sont recherchés mais une spécialisation en grande distribution peut leur être demandée. Ces spécialisations d'un an existent sous l'appellation contrôlée MS (par exemple le MS management des industries agroalimentaires et gestion des achats internationaux proposés à l'ESSEC pour n'en citer qu'un.) Pour ce qui est de la gestion du e-commerce, le MS Stratégie et Management des Systèmes d'Information est un des parcours permettant l'accès à la profession.

De nombreux professionnels travaillent à cette stratégie de vente et doivent définir la direction commerciale des magasins. Organisation spécifique des produits pour attirer la clientèle, image humaine de la marque mise en avant, moyens mis en place pour fidéliser la clientèle, les professionnels marketing qui travaillent dans la grande distribution doivent être aujourd'hui des experts en psychologie de la clientèle.

Le e-commerce, la nouvelle voie de la grande distribution

L'achat en ligne est pour les grandes enseignes, un nouveau moyen de proposer leurs produits. Beaucoup vont dans ce sens et développent la partie commerciale de leur site. Les professionnels en e-commerce sont en général sélectionnés sur la qualité de leur cursus. Pour cela, même chose, les grandes écoles de commerce proposent des spécialisations en marketing web (par exemple le MS Marketing direct et commerce électronique à l'ESC Lille.)

L'image de l'entreprise doit aussi donner envie d'y travailler et de nombreuses campagnes de recrutement sont mises en place au cours de l'année pour revaloriser l'image de la grande distribution. S'adressant en général aux jeunes qui désirent rentrer dans le monde du travail avec peu, voir aucune qualification elles doivent faire passer une image positive du travail au sein des magasins. L'aspect peu humain est ce qui est souvent reproché à ces grandes enseignes qui doivent œuvrer pour bousculer les préjugés.

Comme dans toute grande société de nombreux postes existent en communication, en approvisionnement, en informatique, en logistique. Si certaines entreprises ont diminué l'influence de leurs services marketing, il n'en va pas de même pour la grande distribution.

La gestion des stocks qui se fait à différents niveaux est aussi au coeur des préoccupations. Que ce soit au niveau du magasin ou au niveau national, les stocks doivent être pouvoir répondre aux besoins des clients. Dans certains magasins, notamment dans le mobilier, des produits peuvent vite devenir des « hits » et il faut, pour ne pas décevoir la clientèle, approvisionner les stands vides. L'acheteur est une des clefs de voûte de l'approvisionnement.