Vous recherchez...

Dossier : Les Métiers de l'eau

Les Métiers de l'eau

Les Métiers de l'eau

Souvent méconnus, les métiers en rapport avec l'eau connaissent un regain d'intérêt ces dernières années. Mais, si les formations se développent, les débouchés ne sont pas toujours à la hauteur. Aujourd'hui, quelques niches d'emplois existent, citons :
Les monteurs (assemblages et ajustages d'éléments mécaniques et de système hydrauliques, électromécaniques).
Les foreurs (réalisation des travaux de forage afin de pouvoir pomper l'eau douce).
Les Hydrobiologistes.
Les agents qualifiés pour les unités de dépollution ou de production industrielle.
Les agents d'exploitation polycompétents eau et assainissements.

Si vous souhaitez vous lancer dans les métiers de l'eau, un niveau minimum d'étude s'avère nécessaire. Les entreprises de l'eau sont d'ailleurs de grosses consommatrices de bac +2, +3 spécialisés dans la prévention, le traitement des pollutions et la santé. De nombreux BTS agricultures, DUT et DEUST préparent à ces professions. Pour ne prendre qu'un exemple, on peut nommer les BTSA « gestion et maîtrise de l'eau ». De nombreuses spécialités existent :
Etudes de projets d'aménagements hydrauliques.
Gestion des services d'eau et d'assainissement.
Maîtrise de l'eau en agriculture et en aménagement.

A noter que les portes de ces métiers restent ouvertes au bac +2 en chimie ou encore en électromécanique. Parallèlement, des BTS métiers de l'eau encore plus orientés dans le traitement, la distribution, l'assainissement et l'épuration des eaux se sont mis en place. Ces diplômes préparent aux secteurs de l'épuration, de l'assainissement, du traitement et de la distribution des eaux. Enfin, si vous préférez les DUT, il existe deux qualifications : un de biologie option environnement et un de génie chimique pour la gestion du milieu naturel et de la pollution.

Avant de vous lancer, privilégiez les études proposant une professionnalisation et s'adaptant au marché du travail. En effet, actuellement, de nombreuses entreprises préfèrent le recrutement en interne ou la formation continue plutôt que de créer de nouveaux postes.

Pour les postes plus qualifiés, vous pouvez préparer une maîtrise de sciences et techniques de Gestion de l'environnement (MST). Certaines formations offrent la possibilité d'être complétées par un DESS ou un DEA afin d'aboutir à un niveau d'ingénieur ou de spécialiste. Actuellement, les sociétés embauchent des ingénieurs dans le milieu des risques industriels, des pollutions et nuisances, de la gestion des ressources naturelles et de l'aménagement du territoire. Il faut que ces ingénieurs arrivent à intégrer tous les systèmes de l'eau à savoir l'hydrogéologie, l'écologie, le développement durable…

Une formation universitaire en bac +4, +5 incluant un DESS en protection de la nature ou en gestion des milieux peut également ouvrir la voie des métiers de l'eau.

Des débouchés en demi-teinte

Nous l'avons dit, beaucoup de postes restent encore pourvus par des salariés en poste et évoluant vers l'environnement ou des spécialistes en eau senior avec une formation de génie de l'environnement. Pour les créations de postes, les entreprises privilégieront :
Les associations d'anciens élèves.
Les formations continues.
Les stagiaires de fin d'étude l'effectuant dans leur entreprise.
Le réseau relationnel.
Les ingénieurs affichant une expérience professionnelle d'au moins 5 ans.