Vous recherchez...

Dossier : Les métiers de la mode

Les métiers de la mode
Strass, paillettes et défilés...La mode, ce n'est pas que ça ! Le secteur du textile et de l'habillement emploie 190 000 personnes en France réparties dans 6 800 entreprises car contrairement à l'idée reçue, il y a des débouchés. A tort, on pense que seuls les créatifs ont leurs chances et pourtant les profils commerciaux sont les plus demandés.

Quels sont les métiers permettant d'exercer dans le secteur de la mode ?

De la création à la commercialisation, le secteur est vaste. Compétences en gestion, management, marketing ou informatique sont toutes aussi indispensables qu'un bon coup de crayon. Dans la branche création qui est au cœur du secteur, les débouchés sont réduits. Les métiers les plus fréquents sont : styliste, directeur de création, modiste, acheteur. Après cette phase de création vient celle de la fabrication qui requiert des profils qualifiés et techniques tel que : l'ingénieur textile, l'ingénieur qualité, le responsable d'équipe, modéliste. On trouve enfin les métiers de la commercialisation qui ont trait à la stratégie des entreprises et sont donc moins créatifs : l'acheteur, le chef de produit, responsable boutique, manager des ventes, attaché de presse… Vous n'avez que l'embarras du choix !

Comment se former à ces métiers ?

Selon la branche que vous choisissez, différentes qualités sont nécessaires. Si la création vous intéresse vous pouvez vous y orienter dès le collège avec un Bac STI Arts appliqués, mais aussi avec un BTS design de mode textile et environnement ou un Cap plus spécialisé. Il existe aussi des écoles en 5 ans permettant d'obtenir des postes plus qualifiés comme l'Esmod reconnue internationalement, l'école Duperré, l'ECSCP (École de la chambre syndicale de la couture parisienne) ou encore L'Institut Français de la mode(IFM) accessible en Bac +4. En ce qui concerne la fabrication, on attend des profils plus techniques type Bac +5 sorties d'école de commerce. Enfin s'agissant de la commercialisation, il est préférable de s'orienter vers un master en école de commerce ou en université.

Mode et e-commerce

En temps de crise, l'habillement est l'une des dépenses systématiquement réduite, une menace pour les emplois du secteur. Si l'on assiste à une baisse de 5,8 % des ventes globales du secteur entre 2011 et 2012, la consommation de l'habillement sur internet a parallèlement augmenté de 18 %. Après le tourisme, le secteur de la mode est celui qui fonctionne le mieux sur internet. La mode n'est donc pas en danger mais, comme la plupart des secteurs, elle subit la révolution du net. Les grandes enseignes sont désormais présentes sur la toile, ce qui permet de limiter la baisse du chiffre d'affaires du secteur. On constate en effet une augmentation du nombre de cyber-consommateurs. Plus facile, plus rapide et présentant plus de choix, le e-commerce n'a pour eux que des avantages.

D'après une enquête de l'IFM, 44 % des Français ont acheté de l'habillement sur internet durant les 6 derniers mois de l'année 2012.