Vous recherchez...

Dossier : Ces métiers qui font rêver

Ces métiers qui font rêver

Ces métiers qui font rêver

Zoom sur les métiers les plus populaires, ceux qui font rêver les français.

L'occasion de s'intéresser aux critères de sélection. Par ailleurs, sont-ils de ceux qui permettent de conjuguer passion et emploi ? Ceux qui permettent d'atteindre une aisance financière certaine ? Ceux qui permettent d'atteindre la notoriété, ou encore ceux qui s'exercent dans des conditions de travail sympathiques ?
Beaucoup d'appelés et peu d'élus pour ses métiers, victimes de leur succès.

L'acteur est la profession qui arrive en tête du classement des métiers qui font rêver. On compte aujourd'hui 15 000 acteurs : la majorité au théâtre, les autres se partagent entre sitcoms, fictions et publicité. Ceux qui crèvent le grand écran se font rares… Le statut d'intermittent du spectacle est assez précaire et le recours à un job alimentaire semble indispensable.

Pilote de ligne : Quel petit garçon n'a pas rêvé d'être un jour pilote et de pouvoir voyager à travers le monde ? Le pilote de ligne doit néanmoins savoir gérer stress et décalages horaires avec sang-froid. Des conditions de travail difficiles mais largement compensées par la passion de voler. Le pilote de ligne est le garant de la sécurité des passagers qu'il transporte. Seul maître à bord, il doit minutieusement établir son plan de vol en amont et faire preuve d'une extrême vigilance pendant toute la durée du vol.
Début en tant que copilote, sa rémunération varie en fonction de la compagnie et de la taille de l'avion, comptez entre 1 500 et 3 500 €. Cependant, le salaire qui grimpe très vite après plusieurs années d'expérience.

DJ : il compose, propose et anime un programme de musique. Un bon DJ sait s'adapter aux goûts de son public. Le métier a de beaux jours devant lui mais il est difficile de se faire un nom. Aucun diplôme n'est nécessaire, l'apprentissage se fait sur le tas ou par le biais de stage. Intermittent du spectacle, il est payé au cachet, qui varie selon la notoriété. Le DJ peut être payé jusqu'à 500 € par soirée ou environ 1 600 € par mois dans les discothèques.

Styliste: Le styliste modéliste détermine le style de la tendance et de la nouvelle collection en tenant compte du cahier des charges de la marque pour laquelle il travaille. Il conçoit et réalise les modèles à partir de ses croquis. A l'origine, le styliste s'occupe de la création et le modéliste de la réalisation. Mais ces deux métiers ont tendance à fusionner pour ne faire plus qu'un. En France, plus de 200 000 personnes travaillent dans le monde de la mode dont 30 % en free-lance. Les stylistes se doivent aujourd'hui d'être des créatifs mais également de bons gestionnaires. Il commence à 1 300 € et peut finir à 4 500 €, tout dépend aussi de sa notoriété et du nombre de ses modèles.

Détective privé : il effectue des recherches et des filatures contre rémunération. Son but est d'obtenir des preuves (vérifiées par un huissier) afin de constituer un dossier solide. Depuis 2006, il existe un diplôme national, notamment au Centre Universitaire de Melun qui dispense une licence professionnelle « Sécurité des biens et des personnes », option Enquêtes privées.

Reporter : deuxième au classement, son image de globe-trotter fait rêver… Métier de terrain, le journaliste reporter d'image est plus qu'un simple cameraman. C'est lui qui doit recueillir les interviews, les images et les sons puis procéder au montage. Qu'il travaille pour les chaînes de télévision (97 %) ou en agence de production (3 %), les postes sont rares, même en CDD. La voie royale pour y arriver reste les formations proposées par les écoles reconnues. Pour les débutants, le passage obligé reste les piges (rémunérées au reportage ou à la journée de travail).

Game-designer : Il est derrière chacune des actions de votre jeu vidéo. Débordant d'imagination, le game-designer définit les règles et l'architecture au sein du jeu vidéo. Il doit tenir compte de la cible visée et des possibilités techniques et budgétaires. En France, le secteur est en crise ; les opportunités se trouvent davantage dans les pays anglo-saxons. Pour la formation, un DESS multimédia jeux vidéo et médias interactifs ou l'ISART qui propose le premier diplôme de game-designer reconnu par l'état depuis 2007. Le salaire oscille entre 1 500 € et 1 800 € brut par mois pour un junior. Jusqu'à 3 000 € brut par mois pour un senior.

Chef de produit de voyage : Sa fonction va du repérage à l'autre bout du monde à l'élaboration de catalogues pour les agences de voyage. La créativité, le sens de la négociation et du commerce sont des qualités essentielles pour exercer ce métier. De plus, la pratique de l'anglais est indispensable. Les multiples voyages sont autant de contraintes pour la vie privée, qu'il faut apprendre à gérer.
Le salaire est de 2 000 à 2 300 € mensuels bruts, Pour les cadres confirmés, le salaire est d'environ 2 600 € à 3 000 €.
Une école de commerce, un master pro de tourisme, ou un BTS tourisme en 2 ans en formation initiale ou en alternance peut, après quelques années d'expérience dans le secteur, conduire à ce métier en interne.

Mieux vaut donc être particulièrement motivé pour espérer avoir un jour, accès à ces métiers de rêve.