Vous recherchez...

Dossier : Acquérir une expérience à l’étranger

Acquérir une expérience à l’étranger
Vous ne le savez peut-être pas mais cette idée n’est pas qu’un simple rêve et peut très vite devenir réalité, les possibilités étant très nombreuses pour ce qui est de partir travailler à l’étranger.

La première chose que vous devez faire est de préparer votre projet. Faites le point sur vos motivations, sur le type d’emploi que vous visez, sur la durée et surtout sur votre destination ainsi que sur les formalités administratives. Il vaut mieux toutefois avoir déjà de bonnes bases, si ce n’est plus, dans la langue du pays que vous choisirez si ce n’est pas dans le cadre de vos études car cela vous permettra de vous adapter beaucoup plus vite à votre nouvelle vie professionnelle. Parler couramment la langue sera également bien plus apprécié par les recruteurs. Renseignez-vous sur la politique d’ouverture du marché du travail vis-à-vis des étrangers, sur les autorisations de travail, sur les professions que vous pouvez exercer et vérifiez si vous devez faire homologuer vos diplômes. Si vous cherchez un emploi à l’étranger, adaptez votre CV, élément de contact fondamental avec votre futur employeur. Il se doit d’être clair et rédigé dans la langue du pays d’accueil. Beaucoup de sites répertorient les annonces de travail à l’étranger mais les candidatures spontanées sont aussi les bienvenues, mettez toutes les chances de votre côté ! Le ministère des Affaires étrangères et européennes propose aussi une aide aux français à la recherche d'un emploi par le biais des Comités Consulaires Pour l'Emploi et la Formation Professionnelle.

Après avoir établi votre projet, vous pouvez contacter des organismes qui sont là pour vous aider. Si vous désirez créer une entreprise, les Chambres de Commerce et d’Industrie françaises à l’Etranger pourront vous renseigner tandis que d’autres organismes vous accompagneront avant et pendant votre projet d'expatriation. La Maison des Français de l’Etranger informe les français envisageant de partir vivre ou travailler à l’étranger avec des guides et des fiches pratiques. Des experts pourront aussi vous renseigner sur des thèmes comme la fiscalité ou la protection sociale. Des associations et fédérations peuvent vous informer sur l’expatriation et pendant votre séjour comme l’Association Démocratique des Français à l’Etranger ou la Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones à l’Etranger.

Le programme Leonardo da Vinci propose à de jeunes demandeurs d’emploi d’acquérir une première expérience dans leur domaine professionnel au sein d’une entreprise européenne. Pour cela, ils participent à des cours de renforcement en langues et de préparation socioculturelle dans un pays d’accueil pendant 2 à 4 semaines puis à un stage de 3 à 4 mois. Pour y participer, cela commence par une réunion collective d’information puis un entretien individuel pour que vous puissiez présenter votre projet. Si vous êtes retenu, un conseiller vous présentera toutes les démarches administratives ou contractuelles à effectuer. Dans le même ordre d’idée, il existe aussi les stages Eurodyssée.

Le Volontariat International en Entreprise et le Volontariat International en Administration sont aussi des tremplins pour de nombreux jeunes diplômés en recherche d’une première expérience à l’international. Le VIE permet de travailler pour une entreprise française implantée ou souhaitant s’implanter à l’étranger, alors que le VIA s’adresse à ceux souhaitant travailler dans une administration française à l’étranger. Le VIE est un moyen efficace d’intégrer par la suite l’entreprise d’accueil. Toutefois, les entreprises utilisant le VIE recherchent souvent des candidats issus d’écoles d’ingénieurs ou de commerce même si des jeunes issus de tout type de formations ont déjà bénéficié de ce programme.

Le « Graduate Programs » concerne également les jeunes diplômés et propose la signature d’un contrat avec possibilité d’effectuer un parcours de un à cinq ans au sein d’une filiale française à l’étranger en changeant souvent de poste. Le meilleur moyen pour accéder à ce programme est de candidater sur les sites des grands groupes ou d’être trouvé par les entreprises sur les campus.

Le Service Volontaire Européen est aussi un programme de l’Union Européenne à destination des jeunes, qui permet de partir jusqu’à un an dans des pays de l’UE et quelques autres pour une mission de volontariat au sein d’un établissement associatif ou à caractère public. Tous frais payés, le gros avantage du SVE est de proposer des missions variées dans tous les domaines et même si ce n’est « que » du volontariat, c’est une expérience très valorisante à placer sur un CV surtout lorsque l’on veut construire un parcours à l’international. Dans des pays comme le Canada ou les Etats-Unis, le volontariat est très bien vu par les recruteurs ! De plus, il vous permet de faire beaucoup de rencontres et élargir votre carnet de contacts tout en apprenant au mieux une nouvelle langue.

Enfin, pour les étudiants à l’université désireux de voyager et de se renforcer dans une langue tout en consolidant leur CV, le programme ERASMUS demeure la référence pour acquérir une bonne expérience à l’étranger, que ce soit pour un semestre ou toute une année voire plus encore. Le mieux pour se renseigner dans ce cas, est de se rapprocher de l’administration et des professeurs en charge de ces programmes offrant divers pays d’accueil et des programmes adaptés pour faire de cette expérience, une totale réussite !

Vous constaterez donc que les opportunités sont multiples afin d’acquérir une bonne expérience professionnelle à l’étranger : que ce soit pour un job d’été, pour vous perfectionner dans une langue, pour travailler dans un autre univers à court ou plus long terme, vous avez toutes les clés en main pour réussir votre projet. Le monde s’ouvre à vous maintenant avec toutes ses possibilités !