CERFRANCE Nord - Pas de CalaisGROUPE SOLLY AZARONET PROPRETE MULTISERVICESPARTENORD HABITATCARREFOUR MARKETBANQUE POPULAIRE DU NORDCOFIDIS

Vous recherchez...

     

Fiche métier : médecin légiste

médecin légiste

Médecin légiste

Définition : Les médecins spécialisés en médecine légale mettent leurs connaissances médicales et scientifiques au service du droit en cherchant à établir la cause de la mort d'un individu. Toutefois, la plupart du temps, ses clients sont des personnes bien vivantes.

Compétences : Rigueur scientifique et connaissances parfaites en anatomie et en physiologie. Faire preuve de méthode. Ne pas être sensible à la vue du sang et supporter les mauvaises odeurs. Ne pas compter ses heures, jusqu'à 60 par semaines !

Activités : Contrairement aux idées reçues, le médecin légiste ne s'occupe pas uniquement de cadavres. Certes les examens de défunts et les autopsies qui peuvent s'ensuivre, constituent une partie de son travail (de 25 à 30 % des activités) mais, la plupart du temps, ses patients sont en vie. Ceux-ci se retrouvent chez lui pour des bilans traumatiques suite à un accident ou des coups et blessures, pour des affaires de mœurs (viols, abus sexuels...), ou pour une évaluation des séquelles. Le médecin légiste est également sollicité pour déterminer si une personne est apte à conduire un véhicule. Le panel des activités du médecin légiste est donc très large.

Qualités : Sens de l'observation, de la déduction, esprit logique, résistance nerveuse et mentale (ce praticien est souvent confronté à des situations difficiles). Discrétion.

Formation : Après la réussite au concours d'entrée de l'école de médecine, le parcours ne fait que commencer. Le cursus est divisé en trois cycles : un premier cycle de deux ans puis un second cycle de quatre ans (DCEM), suivi d'un internat de quatre ou cinq ans suivant la spécialité. À partir de la deuxième année de DCEM, l'apprentissage du métier commence, en alternant cours pratiques et théoriques. L'accès à l'internat s'effectue sur concours (appelé épreuves classantes nationales) à la fin du second cycle. Le choix de la spécialité dépend des résultats et du rang de classement. Internes, les étudiants préparent alors un DES (diplôme d'étude spécialisée) pendant quatre ou cinq ans (DES Rhumatologie, DES Dermatologie et vénéréologie…). Le Diplôme d'Etat de docteur en médecine avec mention de la spécialité est délivré après validation des enseignements et des stages, à l'issue de la soutenance d'une thèse.

Environnement : Le médecin légiste travaille pour un hôpital ou dans le cadre d'affaire judiciaires : chaque fois qu'un magistrat a besoin d'informations qui nécessitent une compétence médicale, il s'adresse à un médecin légiste qui lui fournira tous les éléments techniques dont il a besoin. Le médecin légiste n'existe légalement que le temps de cette expertise.

Salaire : Salaire minimum de 3 000 euros et maximum de 11 030 euros brut.

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage