Annuler

Métier : Taupier·ière

Devenir Taupier·ière (formation, salaire...)

04 juillet

Le·a taupier·ière est un·e professionnel·le spécialisé·e dans la capture des taupes et autres nuisibles dans les espaces verts publics ou privés.

Taupier·ière

DÉFINITION GÉNÉRALE :

Le·a taupier·ière est un·e professionnel·le spécialisé·e dans la capture des taupes et autres nuisibles dans les espaces verts publics ou privés. Il ou elle intervient sur demande, et effectue un travail en trois temps. Tout d’abord, il  ou elle se rend sur le terrain concerné, pour étudier sa typologie et l’étendue des dégâts causés par les nuisibles. Puis, en accord avec le·a client·e, la méthode choisie pour éliminer la ou les causes de nuisance est mise en place. Il existe plusieurs techniques. La plus connue, et réputée comme étant la plus efficace, est le piégeage traditionnel. Mais le·a taupier·ière peut également avoir recours aux ultrasons, aux fumigènes, voire aux explosifs. Après un laps de temps défini pour laisser agir ses pièges, le·a taupier·ière revient sur le terrain afin de poser son matériel à un autre endroit et enfin, lorsque l’intervention est terminée, il ou elle vient récupérer son matériel.

COMPÉTENCES :

- Maîtriser les différentes techniques de piégeage et d’éradication,
- Savoir repérer et différencier les galeries utilisées par les taupes,
- Savoir analyser le sol,
- Établir un devis en fonction de la surface à traiter.

ACTIVITÉS :

- Répondre à la demande des client·e·s, en se déplaçant directement sur le terrain concerné,
- Repérer les taupinières et identifier les galeries où poser les pièges afin de garantir un résultat optimal,
- Poser et relever les pièges.

QUALITÉS :

- Être patient·e,
- Minutieux·ieuse,
- Bonne condition physique,
- Aimer travailler en extérieur.

FORMATION :

- L’École Internationale de Formation de Taupier et Régulateur de Nuisibles en Belgique,
- ENT "Ecole Nationale des Taupiers" à Neuilly-sur-Seine.

SALAIRE :

Varie en fonction du nombre d'interventions.

ENVIRONNEMENT :

Le·a taupier·ière passe le plus clair de son temps en extérieur.

Taupier·ière