Annuler

Métier : Fripier·ière

Devenir Fripier·ière (formation, salaire...)

16 juin

Le·a fripier·ière peut travailler à son compte ou dans un but caritatif. Il ou elle trie les vêtements récupérés auprès des particuliers et sélectionne ceux qui pourront être revendus.

Fripier·ière

Définition :

Le·a fripier·ière peut travailler à son compte ou dans un but caritatif. Il ou elle trie les vêtements récupérés auprès des particuliers et sélectionne ceux qui pourront être revendus.

Compétences nécessaires :

- Savoir trier,
- Reconnaître un textile qui pourra être revendu en boutique, le reste du textile sera envoyé au recyclage textile afin que les fibres soient récupérées.

Activités :

- Trier,
- Étiqueter les articles et les mettre en avant sur des cintres et présentoirs afin de les rendre attractifs pour les clients.

Qualités :

Comme tout commerçant, le·a fripier·ière doit être serviable et accueillant. Mais il ou elle doit aussi savoir juger de la qualité d'un vêtement.

Salaire :

Pour une association à but caritatif, le SMIC horaire. Dans le cas d'une fripe indépendante, les profits générés après calculs des divers frais liés à l'activité.

Environnement :

Dans l'arrière-boutique de l'association, dans les centres de tri textile. Pour l'indépendant parfois les brocantes ou particuliers pour récupérer des vêtements intéressants.

Fripier·ière