Vous recherchez...

Interview : Apprentie préparatrice en pharmacie

Apprentie préparatrice en pharmacie

Ophélie Nowak (22 ans)

Peux-tu nous décrire ton parcours jusqu'à aujourd'hui ?

Mon parcours est un peu compliqué. En sortant de la troisième, j'ai préparé un BEP secrétariat, que j'ai obtenu. Puis, j'ai poursuivi avec une préparation au concours d'aide soignante, et un BEP sanitaire et social en un an. Ensuite, je suis entrée en première d'adaptation et, deux ans après, j'ai obtenu mon bac en Sciences médico-sociales. A l'heure actuelle, je prépare un Brevet professionnel de préparatrice en pharmacie.

Comment se déroule ta formation ?

Je suis à l'école deux jours par semaine, ce qui représente environ quinze heures de cours. Le reste du temps, une vingtaine d'heures, je travaille à la pharmacie. Dans ma formation, j'ai des cours de galénique, de biologie, de pharmacologie, de chimie… J'ai déjà vu pas mal de choses en SMS. On a également des TP notés où l'on apprend la pratique. Mais c'est vrai que la majeure partie de ce que j'apprends, je l'apprends sur le terrain.

En quoi consiste le métier de préparatrice en pharmacie ?

C'est, avant tout, savoir bien conseiller les gens sur ce que l'on donne. On doit bien connaître les médicaments, les effets indésirables, les allergies qu'ils peuvent provoquer. C'est un travail où il faut être très à l'écoute parce que les gens aiment bien parler, de leurs soucis notamment. Là où je travaille, il y a deux préparatrices et deux apprentis qui travaillent ensemble.
C'est un métier où ça bouge tout le temps, chaque journée est différente. Par contre, on peut être confrontés à des gens qui sont en manque et qui peuvent être violents. Et puis, il ne faut pas oublier que c'est une profession où l'on a beaucoup de responsabilités : on est engagés juridiquement et pénalement.

Qu'est-ce qui t'as donné envie de te lancer dans cette voie ?

J'aime bien le social et le relationnel. On retrouve ça dans ce métier. Et puis, durant notre formation, on est payés… c'est d'ailleurs l'une des mieux payée. C'est motivant !

Pour terminer, que pourrais-tu dire à ceux qui envisagent le même parcours ?

De ne pas avoir peur d'être face à quelqu'un et de devoir lui parler. Il faut avoir la discussion facile, être souriant et savoir s'adapter à tous les types de publics.
M.I.18.08.08

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation