Vous recherchez...

Interview : Professeur des écoles (bis)

Professeur des écoles (bis)

Quel cursus scolaire as tu suivi ?

Après un Bac L, je suis entrée en DEUG de lettres modernes. J'ai ensuite opté pour la licence professionnelle pluridisciplinaire en lettres, avec pour options l'histoire et le droit.
Ce dernier m'a préparé aux concours d'entrées à l'IUFM qui se passent sous forme de QCM. Je n'ai pas eu assez de points pour être reçue à celui de Lille qui ne possède qu'une centaine de places. J'ai donc intégré l'IUFM d'Arras où j'ai effectué mes deux années de formation.

As-tu suivi des stages au cours de ta formation ?

La formation comprend de nombreux stages de courte durée. Notamment trois stages de deux semaines en PE1. Ils sont encadrés par le professeur titulaire de la classe et permettent une première approche du métier. Ils sont également soumis aux contrôles de conseillers pédagogiques, de maîtres formateurs et de professeurs de l'IUFM.
En deuxième année, les trois périodes de stages sont effectuées en toute autonomie.

Ces mises en situations professionnelles ont-elles changé ta perception de la profession ?

C'est pendant la période de stage, qu'on se rend compte de la quantité de travail que nécessite le métier de professeur des écoles. On voit toute la préparation que nécessite un cours, et l'ensemble des difficultés que contient le métier (faire preuve d'autorité, assumer lesresponsabilités). C'est aussi pendant la période de stage qu'on prend conscience de la relation qui peut s'établir avec les élèves.
Enfin, je dirais qu'ils m'ont appris à savoir gérer mon emploi du temps, à concevoir des cours, à établir une certaine autorité…

Comment se déroule l'emploi du temps en PE1 et PE2 ?

Il faut savoir que l'année de PE1 est particulièrement difficile. C'est en effet en première année que l'on se prépare au concours du CAPE (Certificat d'Aptitude des Professeurs des Ecoles) qui a lieu en fin d'année. Elle est très théorique. On y apprend tout sur l'enfant et son univers.
L'année de PE2 est quant à elle beaucoup plus pratique, on y fait des ateliers, on apprend les manières de préparer un cours. Je pense cependant qu'elle pourrait être encore moins théorique.

Quelles sont tes perspectives d'embauche ?

J'aimerais dans un premier temps avoir ma propre classe, ne pas faire trop de remplacement.
Peut-être que dans quelques années, je passerais le concours de la CAFIFM afin de devenir maître formateur. Mais ceci n'est pour le moment qu'une idée, il me faut d'abord trouver un emploi pour envisager l'avenir.

Quelles sont les qualités essentielles pour être professeur des écoles ?

La rigueur est nécessaire, mais il faut avant tout avoir du bon sens, être raisonné, être patient et aimer le travail en équipe car on est amené à travailler avec les autres enseignants.

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui voudraient emprunter cette voie ?

La licence que j'ai suivie (lettres option droit et histoire) m'a été très utile car elle m'a permis d'approfondir mes connaissances de base, tout en travaillant des matières comme les mathématiques et l'informatique.
En première année, il est utile de se tenir au courant par des magazines spécialisés sur l'enseignement, l'oral EOA (Epreuve orale d'admission) du concours de fin d'année est en effet orienté sur la culture générale.
En PE2, il faut apprendre à s'organiser et commencer son mémoire dès le début d'année, qui est une période beaucoup plus creuse. Il faut savoir que la deuxième année est rémunérée par l'Education Nationale, l'étudiant possède alors le titre de « professeur des écoles, stagiaires ».
C.S.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation