Vous recherchez...

Interview : Coiffeuse

Vanessa Hinaut 23 ans Coiffeuse

Avec délicatesse et savoir faire, Vanessa s'occupe de son client, qui semble satisfait et confiant entre les mains habiles d'une jolie coiffeuse. La coupe terminée, voilà venu le temps de l'interview.

Quel est votre parcours?

J'ai intégré un lycée professionnel qui accordait trop peu de place à la pratique. Effectivement, au mieux nous étions confronté à la réalité du métier un jour par semaine. Après le lycée, j'ai fait un CAP coiffure, cela a duré deux ans, de 1998 à 2000. Après avoir obtenu le CAP, je suis prise dans un salon, dans le cadre de mon brevet professionnel.

Quelle a été l'utilité de votre formation ?

Au lycée, comme je l'ai précisé auparavant, je n'ai pas appris beaucoup en terme de coiffure. Ce qui m'a réellement formé fut ma période d'apprentissage. L'avantage que j'ai résulte de mon orientation : en sortant du lycée, je me suis directement dirigé vers la coiffure. Je n'ai pas cherché quoi faire, l'intégralité de ma formation correspond à ma profession actuelle. Par conséquent ma formation m'a été utile.

Dans quel contexte avez-vous été embauché ?

J'ai intégré un salon afin d'effectuer mon brevet professionnel puis j'ai été embauché. A partir du moment où le responsable est satisfait de votre travail et qu'il recrute, il s'avère relativement aisé d'être embauché. Je n'ai donc pas rencontré d'obstacles pour trouver un emploi en coiffure.

En quoi consiste votre travail ?

Mon travail ! C'est simple : la coiffure ! Je réalise donc des coupes, colorations et permanentes. Cela me surprend comme question, étant donné que l'on peut aisément se faire une idée de ma profession. Cependant ce n'est pas tout. En effet mon travail consiste à m'occuper des cheveux de mes clients, à réaliser les modifications qu'ils souhaitent apporter à leurs cheveux. Mais il ne faut pas occulter le contact avec la clientèle, je discute avec les clients. Ces derniers ne doivent pas s'embêter le temps que je travaille. Ainsi je rencontre des individus forts différents les uns des autres et, parfois les sujets abordés se révèlent particulièrement intéressants. A propos de l'énumération des tâches que j'accomplie, je peux aussi aborder la partie relative au rangement du salon. Etre coiffeuse ce n'est pas exclusivement coiffer, c'est-à-dire que je suis chargée d'accueillir comme il se doit les clients. Le salon doit donc être propre et correctement rangé, il doit refléter la qualité de mon travail.

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Le hasard. Effectivement, certains de mes amis se sont dirigés vers la coiffure et j'ai donc fait de même. Ce n'est pas exclusivement le hasard, la profession m'a toujours relativement intéressée mais le fait est que je ne savais pas si cela me plaisait réellement. Je n'étais pas en mesure d'affirmer « je veux être coiffeuse ».

Le hasard a donc bien fait les choses ?

C'est vrai, en l'espèce, il a bien fait les choses. Dés que j'ai commencé à exercer, cela m'a plu. Malgré tout, au début c'est souvent « tout beau tout neuf », j'ai donc voulu attendre quelques temps afin de m'assurer de vouloir continuer dans la coiffure. Pas de changement. Ce travail me plaît vraiment, me suis-je alors dit. En définitive, on peut dire que j'ai eu de la chance car j'ai choisi la coiffure un peu au hasard et j'ai trouvé ma voie !

Quelles sont les qualités nécessaires à l'exercice de la profession ?

Il faut être dynamique, motivé, posséder de la créativité, de l'imagination et une bonne condition physique. On travaille essentiellement debout, il ne faut donc pas avoir les jambes fragiles pour être coiffeuse ! Une dernière qualité me vient à l'esprit : le contact. Le sens des relations humaines occupe une place assez importante en coiffure, il est préférable d'aimer le contact, d'aimer communiquer avec les gens.

Quelles sont vos perspectives d'avenir ?

Je souhaite enseigner. Travailler en salon me plaît mais je ne me vois pas faire cela toute ma vie. Le point négatif c'est la « routine », la morosité. J'aime le contact, les relations humaines c'est aussi la raison pour laquelle je veux enseigner.

Faut-il des diplômes supplémentaires pour enseigner, si oui lesquels ?

Le brevet de maîtrise est indispensable pour enseigner mais pour l'instant je ne l'ai pas !

En combien d'années se prépare t'il ?

En fait il faut obtenir des modules, six modules pour être précise. Cela se fait sur une année en général mais ce n'est pas une obligation. Chacun fait comme il veut mais selon moi il est préférable de le faire en un an.

Pouvez vous donner quelques conseils aux jeunes qui s'orientent en coiffure ?

Oui, par exemple, il ne faut pas compter sur le lycée pour être bien préparé au CAP. Ce dernier est d'ailleurs plus formateur en apprentissage. Un dernier conseil utile : le choix du maître d'apprentissage est essentiel pour la formation. Enfin, comme dans toute profession, la motivation constitue un sérieux atout !
J.P

Voir aussi

Offres d'emploi

  • coiffeuse / Contrat de professionnalisation / 59140 Dunkerque

Offres de formation

  • coiffeuse / Contrat de professionnalisation / 59140 Dunkerque
  • cap coiffure / Formation initiale / 59140 Dunkerque