Vous recherchez...

Dossier : 140 caractères pour trouver un emploi !

140 caractères pour trouver un emploi !
Le phénomène prend de plus en plus d'ampleur : l'engouement pour les réseaux sociaux a permis à Twitter de bénéficier de 6 millions d'utilisateurs en France. A l'origine, une plateforme sur laquelle il s'agit de répondre à la question « que faites-vous aujourd'hui ? » en 140 caractères. Sa fonction a dérivé jusqu'au point de devenir un extraordinaire relais d'informations en temps réel et il paraît même qu'on pourrait y trouver un emploi.

La technique est déjà très employée voire incontournable dans les secteurs qui ont trait aux nouvelles technologies : le Web, la communication, le marketing ou l'informatique. Selon une enquête Semiocast il y aurait même 4 500 offres et demandes d'emplois et de stage diffusées chaque jour sur Twitter en France. Mais comment faire pour qu'une recherche d'emploi soit vraiment fructueuse ?

Votre profil, votre carte de visite

En 140 caractères vous devez aller à l'essentiel ! Remplissez cet espace avec une photo, les mots clés en rapport avec votre activité professionnelle, vous devez garder en tête que l'objectif est d'attirer les recruteurs. Il est intéressant d'y ajouter un lien vers un profil viadeo et/ou Linkedin, un blog professionnel ou sur ses passions ou toute autre élément que vous estimez pertinent. Et de même, indiquez votre compte Twitter sur vos supports en ligne. L'idéal est de faire un lien vers un cv en ligne, sur la plateforme DoYouBuzz par exemple.

Que dois-je Twitter ?

Une fois votre profil édité, commencez par tweeter des articles en rapport avec le domaine d'activité qui vous concerne et retweetter les infos qui vous semblent pertinentes (reprendre le twitt d'un autre utilisateur). Ensuite vous pourrez vous lancer dans la production de votre propre contenu. Et n'oublier pas : même en 140 caractères le langage sms est proscrit !

Choisir ses followings (personnes à suivre)

Il est conseillé de suivre les personnes que l'ont connait déjà (ancien camarades de classes, professeurs, collègues…) pour qu'elles puissent vous recommander auprès des autres usagers. Ensuite partez à la recherche des personnes influentes dans votre domaine : entreprises dans lesquelles vous aimeriez travailler, blogueurs, médias... Et souvenez-vous : un follwing devient souvent un follower (personne qui vous suit).

Vous pouvez aussi directement suivre les comptes emplois dont voici un petit échantillon : @carreerBuilder, @lesjeudis pour les emplois du secteur informatique, @worketer spécialisé dans le IT, pour les stages @HiCampus et bien sûr @L4Mfr pour des jobs en région Nord-Pas-de-Calais.

Enfin, effectuez régulièrement des recherches sur les termes du poste convoité dans le moteur de recherche twitter. Ce conseil est d'autant plus pertinent pour ceux qui briguent des fonctions liées aux médias sociaux. Car sans conteste, vous montrez que vous savez vous servir de l'outil.

Si vous trouvez une offre qui vous intéresse soyez réactif, répondez soit en « reply » soit en « direct message » (action possible si le destinataire est aussi un de vos followers).

Recruter des followers

C'est sans doute la phase la plus délicate. Elle ne dépend que de vous et de la qualité des contenus que vous diffusez. A vous de montrer que vous êtes un contact pertinent pour devenir la personne à suivre !

Quels emplois sur tweeter ?

Semiocast en 2011 avait mené une étude d'analyse des « tweets » de 7 jours afin d'en dégager 7 tendances. Résultat : plus de 2 tweets sur 1000 sont des offres d'emploi ou de stages.

57% de ces offres sont des tweets concernant des stages ; les emplois en CDI, moins nombreux, sont toutefois plus rediffusés.

Les offres émanent en grande partie (79%) des comptes Twitter de sites emploi ou des cabinets de recrutements, les 21% restant sont émis directement par les employeurs.

Concernant leur composition :

  • métiers d'ingénieur ou développeur informatique (16 % des annonces)
  • responsables commerciaux (8 %)
  • chefs de projets (6 %)
  • techniciens (5 %)
  • consultants (4 %)

Les secteurs professionnels représentés dans ces offres, pour ceux qui peuvent être identifiés :

  • banques et assurances (7 % des annonces)
  • bâtiment (2 %)
  • tourisme (moins de 1 % des offres