Annuler

Dossier : La silver économie en questions

28 avril

Les sociétés occidentales connaissent un vieillissement croissant de la population. En 2014 en France, près d’une personne sur cinq était âgée de plus de 65 ans, soit plus de onze millions de personnes. Face à cette problématique, un univers professionnel s'est mis en place.

La silver économie en questions

Les sociétés occidentales connaissent un vieillissement croissant de la population. En 2019, en France, près d’une personne sur cinq était âgée de plus de 65 ans, soit plus de onze millions de personnes. Face à cette problématique, un univers économique et professionnel s'est mis en place : la silver économie.

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, garantir leur autonomie aussi longtemps possible ou allonger leur espérance de vie : voici les principaux objectifs de la Silver économie. 

C’EST QUOI AU JUSTE ?

Il s'agit du développement économique consacré à la population âgée d'un pays, c'est-à-dire, les personnes de plus de 60 ans. Cette silver économie est transversale, ce qui signifie qu'elle concerne de nombreux domaines d'activité, tous au service de cette catégorie de population. D'une manière plus globale, tous les secteurs professionnels vont devoir s'adapter à cette évolution démographique :

- Les transports,

- La santé,

- Le bâtiment,

- Le sport,

- La sécurité...

Il s'agit d'un phénomène d'importance qui prendra encore un peu plus d'ampleur dans les années à venir. L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), estime que d'ici 2070, la pyramide des âges serait largement modifiée avec une population de plus de 70 ans qui augmenterait de 5,7 millions, tandis que, parallèlement, une baisse de 5 millions pour les moins de 60 ans est annoncée.

L'ÉCONOMIE DE LA SANTÉ

Les maladies dues au vieillissement occupent une grande partie de la recherche scientifique. De nombreuses recherches sont, en effet, consacrées à offrir une santé durable aux personnes. De nouvelles thérapies sont mises en places régulièrement pour lutter contre Alzheimer, Parkinson ou divers cancers dont peuvent être atteintes de nombreuses personnes âgées.

Les métiers du paramédical sont eux aussi très mobilisés. Kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes... toute une série de métiers qui peut aisément se spécialiser dans le soin et/ou la rééducation de personnes du troisième et du quatrième âge.

LA RECHERCHE ET LE DÉVELOPPEMENT DANS LE COUP !

Industrie et innovation ne sont pas en reste dans ce secteur professionnel : de nombreuses start-up œuvrent, en effet, pour faciliter la vie quotidienne des personnes âgées. Technologie et numérique sont mobilisés pour atteindre cet objectif. Les initiatives et les nouveaux produits sont, quant à eux, de plus en plus nombreux et astucieux. Objets connectés permettant un suivi rapide et en temps réel de l'état de santé de la personne, détecteur de chutes, dispositif visant à simplifier les démarches administratives aux seniors, autant d'avancées leur permettant de vivre dans un univers sécurisé et calme.

Eurasenior, 1er incubateur silver économie d'Europe a d'ailleurs ouvert ses portes à Arras en 2021 et pour accompagner le développement des start-up spécialisées. 

DES MÉTIERS QUI RECRUTENT

En 2024, il est estimé à près de 20 000 postes supplémentaires le nombre d'emplois relatifs à la santé des personnes âgées. Et le vieillissement de la population ira de pair avec le recrutement massif dans certaines professions particulières.

Le métier d'ergonome et plus largement celui de designer devrait jouer un rôle prépondérant concernant le vieillissement de la population. Il s'agit, en effet, de développer de l'ameublement et des objets utilisables et pratiques pour les personnes âgées dont la dextérité, la force et l'habileté est souvent réduite par rapport à un adulte d'âge moyen. De plus, lorsque ceux-ci existent, l'intérêt n'est pas accordé à leurs qualités esthétiques. Pour accéder au métier d'ergonome, il existe des licences professionnelles ainsi que des masters qui lui sont dédiés. Dans la région Hauts-de-France, le master Psychologie parcours psychologie du travail et ergonomie existe et est délivré par l'Université de Lille.

Nous les avons déjà évoqués, les métiers du paramédical seront encore plus sollicités dans les décennies à venir. Infirmiers, aides-soignants, kinésithérapeutes, orthophonistes, autant de professions dont les seniors auront besoin dans les années à venir. Les formations à ces métiers sont accessibles en France par concours dans les écoles idoines.

Déjà un secteur en tension aujourd'hui, le service à la personne souffre d'un gros manque de professionnels. Le métier d'auxiliaire de vie par exemple, qui apporte une aide quotidienne aux personnes dépendantes résidant chez elles ou en institution, recrute de nombreux professionnels. Alain Bosetti, président du salon Silver Economy Expo, estime qu'« avec le vieillissement croissant de la population, ces professionnels seront de plus en plus recherchés », mais aussi que « leur métier va fortement évoluer à cause des nouvelles technologies ». Il souligne également la nécessité d'adaptation des professionnels. Pour pouvoir exercer ce métier, l'obtention d'un Diplôme d’État d'Accompagnant Éducatif et Social (DEAES) est indispensable. 

En 2030, 21 millions de seniors de 60 ans ou plus vivront en France, soit 3 millions de plus qu'en 2019. Une part non négligeable de la population que l'économie française – a fortiori le marché de l'emploi – devra prendre en compte. La silver économie devrait créer entre 150 et 200 000 emplois dans de nombreux domaines, de la santé à l'habitat en passant par les nouvelles technologies.

La silver économie en questions