Vous recherchez...

Dossier : CDD Senior

CDD Senior

Un CDD pour les seniors

37,3 %. C'est le taux d'activité des personnes de plus de 55 ans pour l'année 2004. Un chiffre qui se trouve parmi les plus bas de l'union européenne. Pour y remédier un nouveau contrat, le CDD senior devrait voir le jour d'ici octobre. Petit éclairage !

Après sept mois de discussions, le gouvernement a adopté un nouveau contrat de travail à destination des seniors. Le CDD senior d'une durée maximum de 18 mois renouvelable une fois, s'adresse aux personnes de plus de 57 ans, inscrites sur les listes de demandeurs d'emploi et en recherche depuis plus de 3 mois. Ce nouveau dispositif devrait permettre de relancer l'emploi. Signé deux jours maximum après l'embauche, le CDD assure notamment aux travailleurs en fin de contrat, une prime de précarité de 10 % sur la rémunération brute totale.

Problème, de nombreux demandeurs d'emplois de plus de 55 ans ne sont pas inscrits sur les listes de l'ANPE. Ils sont, en effet, dispensés de chercher du travail. De cette manière, le gouvernement fait baisser le chiffre du chômage. « Comment alors prétendre décrocher un CDD senior si on ne peut pas s'inscrire sur les listes ? » s'interrogent les syndicats de travailleurs. Car, il faut savoir qu'actuellement seul l'UNEDIC (Union Nationale pour l'Emploi dans l'Industrie et le Commerce) comptabilise cette catégorie.

En complément de ce contrat, le gouvernement propose d'augmenter la pension des travailleurs ayant atteints l'âge de la retraite mais continuant à exercer une activité professionnelle. 300 000 personnes cumuleraient ainsi les deux statuts. Enfin, une retraite progressive vient compléter le nouveau décret. Les plus de 60 ans pourront travailler à mi-temps. Quant aux salariés de 45 ans et plus, ils pourront faire le point sur leurs compétences, leurs besoins en formation et demander l'aménagement de leurs conditions de travail. Et pas question pour l'employeur de refuser une formation au plus de 50 ans.

Le contrat d'initiative emploi

Le CDD spécial senior n'est pas le premier à faire son entrée sur le marché. Ainsi, depuis janvier 2005, le contrat initiative emploi aidait les demandeurs d'emploi et les salariés de plus de 50 ans à retrouver un poste ou à se maintenir en activité. Mesure phare de ce dispositif, la prise en charge par l'état d'une partie du salaire et l'exonération de cotisation. Malgré ces aides, peu d'entreprises y ont eu recours, préférant embaucher en priorité des jeunes, qu'ils peuvent former avant de leur confier des responsabilités. Sachez cependant que pour ceux qui se retrouvent au chômage, il existe une allocation spécifique de solidarité (ASS) s'élevant à 400 € par mois.

S.L