Vous recherchez...

Dossier : Les métiers de la navigation

Les métiers de la navigation

Les métiers de la navigation

Transporter par la voie d'eau différents types de marchandises ou des touristes pour des balades ou des croisières sont les principales activités de la navigation. Les formations et les activités qui entrent dans les divers secteurs de la navigation dépendant fortement de la nature de l'activité. Il faut pour s'orienter vers ces métiers, d'abord, choisir son univers. D'un côté, il y a les métiers à terre, axés vers des fonctions commerciales et logistiques. De l'autre, les métiers embarqués, métiers de mouvement, qui regroupent toutes les catégories de navigants, du matelot au chef d'entreprise artisanale. Ce sont ces derniers qui nous intéressent.

Les métiers de la marine marchande

La marine marchande comprend 55 grands navires au total en France. Ils sont capables de transporter 11 55 286 tonnes de port en lourd. Avec 22 ports principaux la France est un pays qui compte encore énormément sur sa marine marchande.
Deux professions sont au cœur du secteur :

Officier de la marine marchande

Le jeune officier peut se diriger vers deux fonctions distinctes : être second capitaine ou second mécanicien, puis, au bout d'une dizaine d'années, commandant ou chef mécanicien. Sur le pont, le second capitaine dirige les opérations de conduite et de sécurité du navire, prend en charge l'exploitation commerciale et encadre le personnel de l'intendance (garçons, cuisiniers…)
Quant au second mécanicien, il dirige l'équipe de maintenance et s'occupe du fonctionnement général du navire (approvisionnement en énergie, entretien, etc.). Ces deux fonctions, lourdes de responsabilités, exigent de solides aptitudes managériales. Pour supporter les conditions de vie confinées, loin de l'environnement familial.

Le brevet d'officier de première classe de la marine marchande se prépare dans les quatre Écoles nationales de la marine marchande de Marseille (13), Nantes (44), Saint-Malo (35) et Sainte-Adresse (76) qui disposent de différentes filières. Il est accessible aux bacheliers sur concours ou aux bac + 2 scientifiques et techniques sur dossier et entretien. La durée des études est de cinq ans, dont vingt mois de navigation obligatoires.

Le batelier

Son travail de transport civil ou de marchandise se fait exclusivement sur les fleuves. Tour à tour technicien, commerçant et gestionnaire, il transporte des passagers ou des marchandises. C'est un métier entre tradition et modernité.

Il travaille à bord d'une péniche ou d'un navire industriel de grande taille plus imposant que pour la plaisance.
Les entreprises de flottes de péniches et de barges constituent la navigation industrielle. Capables de transporter des milliers de tonnes de marchandises, elles ont besoin d'un équipage complet : batelier, capitaine, mécaniciens, matelots... À la barre, le capitaine dirige ses collègues, organise les quarts et la vie sur le navire.

Les métiers de la plaisance

Bateau mouche, bateau-hôtel à passagers, péniche aménagée, coche de plaisance ou house-boat, pénichette les types de bateaux de plaisance sont nombreux et répondent à divers besoins. L'accueil de touristes demeure la fonction principale mais pas seulement, car des péniches proposent de plus en plus de soirées privées, ou font office de bars, voire salles de concert.

Les métiers de la plaisance comprennent beaucoup de professionnels de la construction nautique jusqu'au personnel qui s'occupe de veiller à la qualité de la traversée à bord. L'équipage d'un navire de plaisance varie selon son type de propulsion (voile ou moteur). La France est le premier constructeur de bateaux de plaisance en Europe, et exporte partout ses engins nautiques de qualité.

Les formations

Pour les formations aux métiers de la plaisance mieux vaut se diriger vers les lycées professionnels maritimes, les écoles de la marine marchande et les centres agréés par le ministère chargé de la mer.

Pour se renseigner : www.mer.gouv.fr

On peut entrer dans la navigation fluviale grâce à des formations très ciblées telles que le CAP navigation fluviale, préparé dans deux établissements en France ; ce dernier peut être complété par la Mention Complémentaire « transporteur fluvial ». Pour les titulaires du bac, l'Institut Supérieur de la Navigation Intérieure propose un diplôme de niveau bac +2 et prépare aux métiers de la navigation, de la logistique et du transport fluvial. Par ailleurs, il est indispensable pour naviguer d'être titulaire de certains certificats et attestations.